Un rapport révèle l'incapacité de l'anti-terrorisme à filtrer les informations

26/03/16 à 09:14 - Mise à jour à 09:13

Source: Belga

Les organes de contrôle de la police et du renseignement, les comités P et R, ont mis au jour dans un nouveau rapport l'incapacité de l'unité centrale anti-terrorisme de la police fédérale à traiter les flux d'information, en raison de moyens insuffisants, écrit samedi le Tijd.

Un rapport révèle l'incapacité de l'anti-terrorisme à filtrer les informations

© Belga

L'unité 'Terro' ne parvient plus à filtrer l'information en provenance des services de police du pays, alors que c'est sa tâche. Elle dispose d'une "capacité limitée" et ne parviendrait dès lors plus à remplir sa mission.

En conséquence, l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM), chargé de déterminer le niveau de la menace dans le pays, est "inondé" d'informations en provenance des services de police. L'unité 'Terro' renvoie directement à l'OCAM la masse d'information reçue "sans avoir pu elle-même la recevoir, sans avoir pu la suivre, et sans en avoir vérifié la fiabilité".

A la suite de cela, l'OCAM se voit contraint de demander lui-même aux services de sécurité tout information complémentaire permettant "de vérifier la crédibilité de l'information" initiale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires