Tihange : les dégradations sont connues depuis des années

01/09/12 à 15:14 - Mise à jour à 15:14

Source: Le Vif

Les dégradations locales sur l'enceinte extérieure de Tihange 2 sont connues depuis plusieurs années et les travaux nécessaires à la réparation de celle-ci sont en cours, a indiqué Electrabel dans un communiqué ce samedi.

Tihange : les dégradations sont connues depuis des années

© Reuters

"Toutes les enceintes sont en effet contrôlées tous les 3 ans", précise Electrabel. La détérioration de l'enceinte extérieure avait été constatée dès 2009 et un examen de l'état sanitaire du béton avait été entrepris en collaboration avec l'Université de Liège. Cet examen avait révélé que l'enceinte de 120 cm d'épaisseur était atteinte d'une dégradation de 2 à 4 cm sur certaines zones, indique Electrabel.

De plus, les bâtiments des réacteurs des centrales belges disposent d'un double mur d'enceinte, à la différence de la plupart des autres centrales nucléaires, a indiqué Electrabel dans son communiqué.

Des travaux, étalés sur plusieurs années, sont en cours depuis lors mais de nouvelles dégradations ont été constatées lors de carottage de contrôle. Ceux-ci ont révélé que la qualité du béton est localement altérée sur une profondeur pouvant aller jusqu'à 30 cm, constate Electrabel. Une analyse est actuellement en cours et la "façon appropriée" de remédier à cette dégradation sera présentée dans les prochains jours.

La "situation connue depuis plusieurs années n'a rien à voir avec les observations réalisées à la suite des analyses extra réglementaires sur la cuve de Doel 3 et prochainement de Tihange 2", conclut Electrabel dans son communiqué.

Electrabel apporte ces précision en raison de l'article ce paru samedi matin dans le quotidien Le Soir faisant état d'un effritement du béton jusqu'à une profondeur de 30 cm.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires