Thalys et saut d'index des loyers: le gouvernement wallon n'attend pas le fédéral

04/03/15 à 19:25 - Mise à jour à 19:25

Source: Belga

Le gouvernement wallon s'apprête à saisir jeudi le comité de concertation en vue de requérir le maintien de l'offre Thalys sur la dorsale wallonne au-delà du 1er avril prochain et compte aussi prendre une décision sur le saut d'index des loyers, sans attendre le fédéral.

Thalys et saut d'index des loyers: le gouvernement wallon n'attend pas le fédéral

Paul Magnette © Belga

Alors que le gouvernement fédéral débat de l'opportunité d'un saut d'index sur les loyers qui suscite les réticences de la N-VA, le gouvernement wallon (PS-cdH) examinera jeudi l'appropriation de la compétence relative aux baux d'habitation, ce qui lui permettra de prendre une décision sur un saut d'indexation des loyers.

Le ministre du Logement Paul Furlan (PS) avait annoncé le 18 février dernier que si le gouvernement fédéral mettait en oeuvre le saut d'index sur les salaires - ce qui a été confirmé dix jours plus tard -, il proposerait un saut d'index des loyers en Wallonie pour préserver une partie du pouvoir d'achat des locataires.

Sa consoeur flamande Liesbeth Homans (N-VA) reconnaît elle aussi la compétence régionale sur ce point, mais refuse tout saut d'index des loyers. Lundi, le MR s'était au contraire prononcé en faveur de cette mesure, rejoignant le CD&V, tandis que l'Open Vld se dit ouvert à l'idée.

L'exécutif Magnette compte en outre relancer un autre dossier pour lequel il a critiqué le MR avec virulence ces derniers temps: le maintien du Thalys wallon, dont le gouvernement fédéral a confirmé la suspension au 1er avril prochain.

Pour le gouvernement wallon, cette suspension est synonyme de suppression. Il compte saisir le comité de concertation à cet égard.

Nos partenaires