Statut unique : "Nous ne trouverons pas de solution dans la rue"

27/06/13 à 16:46 - Mise à jour à 16:46

Source: Le Vif

"Nous essayons toujours de travailler ensemble à un compromis acceptable", a déclaré jeudi l'administrateur délégué de la FEB, Pieter Timmermans, en réaction à l'action menée dans la matinée par les syndicats d'employés SETCa, CNE et LBC-NVK. "Nous ne trouverons pas une telle solution dans la rue ou en étant soumis à des actions comme celles d'aujourd'hui."

Statut unique : "Nous ne trouverons pas de solution dans la rue"

© belga

Quelque 2.000 militants se sont rassemblés jeudi vers 10H, place d'Espagne à Bruxelles, pour dénoncer l'attitude inflexible adoptée par les employeurs lors des négociations dans le dossier ouvrier/employé. Vers 11H, une délégation des responsables syndicaux s'est rendue à la FEB. Ces derniers ont remis un -mauvais- bulletin pour l'attitude des employeurs dans ce dossier et se sont très brièvement entretenus avec l'administrateur délégué de la FEB, Pieter Timmermans.

En fin de matinée, plusieurs centaines de militants ont quitté le rassemblement de la place d'Espagne pour se rendre devant la FEB afin de "marquer le coup". Ils ont lancé quelques oeufs sur la façade. "Nous privilégions des solutions qui ne nuisent pas à l'emploi et qui ne détruisent pas des parties importantes de notre tissu économique.

Nous souhaitons vraiment une solution pour le 8 juillet et nous voulons discuter efficacement en ce sens avec l'ensemble des partenaires sociaux", a encore indiqué Pieter Timmermans. Faute de compromis d'ici le 8 juillet, tout ouvrier licencié pourrait en effet saisir la justice et réclamer les mêmes conditions de départ que les employés sur base de l'arrêt rendu l'an dernier par la Cour constitutionnelle, laquelle avait jugé discriminatoires les différences de statut actuelles entre employés et ouvriers.


Nos partenaires