")})}else k(t)?t.top.open(e,n):t.location.assign(e)}function F(t){t.style.setProperty("display","inherit","important")}function B(t){return t.height<1}function Q(t){return 0==t.offsetHeight}function H(t,e){var n="";for(i=0;i=2)){var o=n.getBoundingClientRect();if("undefined"==typeof n.width)var r=n.offsetHeight,d=n.offsetWidth;else var r=n.height,d=n.width;if(0!=r&&0!=d){var u=o.left+d/2,c=o.top+r/2,p=e.documentElement,f=0,l=0;if(t.innerWidth&&t.innerHeight?(f=t.innerHeight,l=t.innerWidth):!p||isNaN(p.clientHeight)||isNaN(p.clientWidth)||(f=e.clientHeight,l=e.clientWidth),0<=c&&c<=f&&0<=u&&u<=l){if(t.uabAv[i]++,t.uabAv[i]>=2){var s=function(){};J(a,s,s),t.clearTimeout(t.uabAvt[i])}}else t.uabAv[i]=0}}}t.UABPdd=S;var q=V("head"),K=null;navigator.userAgent.search("Firefox")==-1&&(e.addEventListener?e.addEventListener("DOMContentLoaded",Z,!1):e.attachEvent&&e.attachEvent("onreadystatechange",function(){"complete"===e.readyState&&Z()})),t.addEventListener?t.addEventListener("load",Z,!1):t.attachEvent&&t.attachEvent("onload",Z),t.addEventListener?t.addEventListener("addefend.init",Z,!1):t.attachEvent&&t.attachEvent("addefend.init",Z)}(window,document,Math); /* 8b8d3f43ce757a6128ceba6c64535a54 */

Rudy Demotte invite la gauche à ne pas se disperser

01/05/14 à 15:18 - Mise à jour à 15:18

Source: Le Vif

Le ministre-président wallon et francophone Rudy Demotte (PS) a invité la gauche, jeudi à l'occasion du 1er mai, à ne pas disperser ses voix le 25 mai. Il a rappelé les gouvernements Martens-Gol des années '80 pour mettre en garde contre une réduction des droits sociaux.

Rudy Demotte invite la gauche à ne pas se disperser

© facebook.com/#!/rudy.demotte

A Tournai, aux côtés de représentants de la FGTB et de la Mutualité socialiste, M. Demotte a souligné combien "nous sommes proches, notre socle commun est nettement plus important que nos différences".

Alors que le PS fait face à une poussée inédite du PTB sur sa gauche, le "Premier wallon" a invité à "faire bloc". "Je sais que certains d'entre vous estiment que l'action du PS au gouvernement fédéral n'est pas assez orientée à gauche. Je comprends ce point de vue, mais je vous interroge: comment faire avec 26 parlementaires PS sur 150 pour faire autrement? Renforcez-nous, ne nous divisez pas!", a-t-il exhorté.

Et le ministre-président, candidat à sa propre succession, d'agiter en guise d'épouvantail social les années des gouvernements Martens-Gol, "le gouvernement des droites, fait d'injustice sociale au service de l'inefficacité économique". A ses yeux dès lors, "tout autre choix que le PS serait hasardeux".

En savoir plus sur:

Nos partenaires