Roi : les Belges devront contribuer aux sacrifices nécessaires

24/12/11 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Source: Le Vif

Le roi Albert II s'est "vivement réjoui" samedi de la conclusion des accords communautaires et socio-économiques engrangés cette année et de la formation d'un nouveau gouvernement fédéral de plein exercice, tout en exprimant la "compassion émue de l'ensemble du pays" aux familles des victimes de la fusillade du 13 décembre à Liège et aux blessés.

Roi : les Belges devront contribuer aux sacrifices nécessaires

© Belga

"Aujourd'hui, je puis enfin me réjouir vivement avec vous des accords réalisés et de la formation d'un nouveau gouvernement fédéral de plein exercice. Cela prouve que notre pays demeure capable de réaliser des compromis qui rassemblent, tant sur le plan communautaire qu'en matière économique et sociale", a-t-il affirmé lors de son traditionnel discours de Noël, diffusé samedi midi.

"Bien sûr, cela ne signifie pas que tout soit résolu pour autant. Plusieurs défis nous attendent", a souligné le souverain, citant la traduction en textes de loi des réformes institutionnelles "profondes" qui ont été décidées et les "défis économiques et sociaux énormes" qui attendent la Belgique.

La sixième révision de la Constitution donnera aux entités fédérées "davantage de compétences, une plus grande autonomie fiscale, et une responsabilisation accrue", a-t-il rappelé. "Cette transformation doit se réaliser sans nostalgie et avec la ferme volonté de voir ce nouveau projet pour notre pays réussir pleinement", a ajouté le roi.

"En même temps, le gouvernement devra faire face à des défis économiques et sociaux énormes. Là aussi des décisions rigoureuses ont été prises afin de préserver à terme le bien-être de la population. Chacun devra cependant contribuer, en fonction de ses capacités, aux sacrifices nécessaires pour rétablir au plus vite les finances publiques de notre pays", a prévenu le chef de l'Etat. Il a encore appelé à préserver au mieux la tradition de dialogue entre partenaires sociaux, qui est un des grands acquis de notre pays, au lendemain du vote par le parlement de mesures de réformes des pensions et fiscales qui ont provoqué la colère des syndicats et alors que la Belgique et l'Europe traversent "la période économique la plus difficile depuis la Seconde Guerre mondiale". "Le souci de la cohésion sociale doit être une préoccupation constante pour tous", a ajouté le roi. Tirant un trait sur une crise politique de 541 jours, le souverain a souhaité que la Belgique joue à nouveau un rôle plus important au sein de l'Union européenne. "Maintenant que nous avons retrouvé notre capacité à résoudre nos difficultés intérieures, nous sommes à nouveau crédibles sur le plan international pour reprendre notre rôle de pionnier dans la construction européenne. Dans de nombreux domaines, seule une Europe cohérente est en mesure de répondre aux grands défis que nous connaissons actuellement. Nous pouvons y contribuer efficacement", a-t-il dit, réitérant son habituel appel à une "meilleure compréhension entre les citoyens de nos différentes Communautés et Régions".

Il a par ailleurs rendu un hommage particulier à deux groupes de citoyens: les bénévoles et les militaires. "En cette année du bénévolat, je tiens à féliciter chaleureusement tous les bénévoles de notre pays, et ils sont nombreux. Pas moins de un million de compatriotes travaillent avec générosité et compétence au service des autres. Ils méritent toute notre reconnaissance et notre admiration", a affirmé le roi. Il a enfin remercié "à nouveau" les militaires belges qui passeront ces fêtes de Noël et Nouvel-An loin de leur famille, en Afghanistan, au Liban, ou en Afrique. "Ils oeuvrent pour un monde meilleur. Qu'ils en soient vivement remerciés, tout comme ceux qui ont opéré récemment dans le ciel de Libye ou au large de ses côtes", a dit le chef des forces armées.

Au début de son discours, le roi avait exprimé "la compassion émue de l'ensemble du pays" à l'égard des familles des victimes du drame de Liège et aux personnes blessées lors de la fusillade qui a fait six morts le 13 décembre à Liège. "Je remercie de tout coeur les différents services qui sont intervenus rapidement pour venir en aide", a-t-il dit.

LeVif.be avec Belga

Nos partenaires