Quinze jours de prison ferme pour avoir insulté Mahinur Ozdemir sur Facebook

31/05/16 à 18:09 - Mise à jour à 18:09

Source: Belga

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé, mardi après-midi, une peine de six mois de prison avec sursis pour ce qui excède quinze jours à l'encontre d'Alain B., un Liégeois qui avait insulté la députée bruxelloise Mahinur Ozdemir sur Facebook.

Quinze jours de prison ferme pour avoir insulté Mahinur Ozdemir sur Facebook

Mahinur Ozdemir. © Belga

S'il n'interjette pas appel de ce jugement, l'intéressé devra donc purger une peine de prison ferme de quinze jours et il bénéficiera alors seulement ensuite d'un sursis pour le reste de la peine de six mois.

Alain B. avait déclaré sur le réseau social Facebook, à propos de Mahinur Ozdemir, en novembre dernier: "Mais qu'est-ce qu'elle fout encore dans notre pays cette s...", mais aussi: "comment cette s... qui fait vacciner son sale petit fils turc chez nous n'a pas encore été abattue".

Le tribunal a qualifié les premiers propos d'injure et les seconds d'incitation à la haine raciale et à la violence. Il a condamné le prévenu, qui possède déjà un casier judiciaire, à une peine de six mois de prison avec sursis pour ce qui excède quinze jours. S'il ne fait pas appel de la décision, Alain B. devra donc purger quinze jours de prison.

Pour établir la peine, le juge a tenu compte des nombreux antécédents judiciaires du prévenu, plusieurs fois condamné pour menaces verbales, harcèlement et coups et blessures. Il a aussi tenu compte de sa personnalité et surtout du danger qu'il était prêt à faire courir à Mahinur Ozdemir et au fils de celle-ci.

Le tribunal a également accordé un euro symbolique de dommages et intérêts à la partie civile, représentée par Me Redwan Mettioui et Me Melodie Emdadi, comme elle l'avait réclamé. Mahinur Ozdemir s'est dite "soulagée et reconnaissante envers la justice", à l'issue de l'audience.

Le prévenu, lui, ne s'est pas présenté mardi devant le tribunal. Il était représenté par son avocat, Me Mischaël Modrikamen.

En savoir plus sur:

Nos partenaires