Quand Charles Michel s'inspire d'un économiste anglais

30/09/16 à 09:39 - Mise à jour à 10:39

Source: Le Vif/l'express

Charles Michel s'empare des méthodes de l'économiste libéral britannique John Maynard Keynes en annonçant une politique d'investissements publics. Quitte à faire grincer des dents au MR.

Contrairement à ce que prétendent ses opposants du côté francophone, le maître à penser de Charles Michel, en matière d'économie, n'est pas Adam Smith, le chantre de la " main invisible " ultralibérale. Ni même Milton Friedman, fondateur de l'école de Chicago, dominante dans les années 1980, convaincu que le marché est vertueux par essence. Ce serait plutôt Amartya Sen, un auteur indien pour qui la richesse n'est pas un but en soi, mais le meilleur moyen permettant à l'homme d'être libre. Il est question, là, de développement et non de croissance, d'humain et non de profit. C'est pourquoi le libéralisme serait foncièrement " social ", selon le numéro un du MR.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires