Près de 250.000 contrôles lors de la campagne Bob de fin d'année

13/12/12 à 21:47 - Mise à jour à 21:47

Source: Le Vif

Près de 250.000 contrôles d'alcoolémie seront effectués lors des six semaines de la campagne Bob de fin d'année, ont annoncé jeudi la police fédérale de la route et la police locale, lors de la présentation de la campagne Bob de fin d'année. Alors qu'il semble que les Wallons plus souvent ivres au volant mais moins contrôlés.

Près de 250.000 contrôles lors de la campagne Bob de fin d'année

© Belga

Menée par l'Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR) en collaboration avec les Brasseurs Belges et Assuralia, la campagne "3 bisous en plus pour Bob" se déroulera du 14 décembre au 28 janvier. Ces 250.000 contrôles seront répartis sur l'ensemble des provinces et des régions de Belgique. "La sécurité routière doit rester notre priorité", a souligné le secrétaire d'Etat à la Mobilité Melchior Wathelet, présent lors de la présentation de la campagne. "Notre volonté est de rappeler qu'on ne peut pas minimaliser le nombre de tués sur les routes. Plus de 200 personnes sont décédées à la suite d'un accident dû à l'alcool l'année dernière. C'est trop."

La campagne Bob souhaite atteindre le grand public cette année, "et pas seulement les personnes invitées aux réceptions de fin d'année ou aux fêtes d'entreprise", a précisé Karin Genoe, administrateur délégué de l'IBSR. Lors de la campagne de l'année dernière, 3,3% des conducteurs contrôlés étaient positifs à l'alcool, le taux le plus bas jamais atteint selon l'IBSR. Le secrétaire d'Etat Melchior Wathelet a également ajouté qu'il accompagnerait à nouveau les Responsible Young Drivers lors de la nuit du Nouvel An.

Les Wallons plus souvent ivres au volant mais moins contrôlés

En 2011, 16,5% des conducteurs contrôlés en Wallonie qui étaient impliqués dans un accident de la circulation étaient ivres au moment des faits, contre 11% en Flandre. Pourtant, le conducteur ne passe un test d'alcoolémie que dans 63% des cas en Wallonie alors qu'en Flandre l'éthylotest est présenté à 73% des personnes au volant après un accident, rapportent les quotidiens Sudpresse vendredi.
En 2011, pas moins d'un conducteur sur dix impliqué dans un accident avait trop bu. Les conducteurs ayant abusé sur la bouteille sont plus nombreux en Wallonie selon l'IBSR. En province du Hainaut, la proportion de conducteurs ivres impliqués dans un accident est de 18%, ce qui constitue le taux le plus important du pays. Elle est suivie dans ce classement, dans l'ordre, par les provinces de Namur, du Brabant wallon, de Liège et du Luxembourg. "Plus le risque d'être contrôlé est grand, moins les conducteurs vont tenter de prendre le volant en ayant bu", explique Benoit Godard, porte-parole de l'IBSR.

Avec Belga

Nos partenaires