Premier vol stratégique des C-130 belges vers le Mali

18/01/13 à 17:18 - Mise à jour à 17:18

Source: Le Vif

Un des deux avions de transport C-130 "Hercules" belges affectés à l'opération française Serval au Mali a effectué vendredi sa première mission au profit de l'armée française, un vol logistique entre Abidjan et Bamako, a annoncé le ministère de la Défense.

Premier vol stratégique des C-130 belges vers le Mali

© BELGA

Il s'agissait "d'un vol stratégique vers le Mali" au départ de la capitale économique de la Côte d'Ivoire, où sont basés les deux appareils belges, a indiqué un porte-parole du ministère au cours de son point de presse hebdomadaire sur les opérations militaires à l'étranger.

Le C-130 a transporté du "matériel militaire" français vers Bamako, la capitale malienne, a-t-il ajouté.

Les deux avions que la Belgique a mis à la disposition de la France dans le cadre de l'opération Serval dirigée pour contrer les groupes islamistes armés au Mali sont depuis jeudi sous le commandement opérationnel de l'armée française, qui a installé un quartier général avancé au Sénégal.

Ces C-130 pourraient en outre être utilisés pour transporter des troupes africaines vers le Mali, a souligné le porte-parole.

La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a indiqué vendredi espérer accélérer" le déploiement de sa force militaire au Mali, la force d'intervention ouest-africaine (Misma), forte de 3.300 hommes, pour épauler les militaires français et maliens qui combattent des groupes islamistes armés occupant le nord du pays.

Aucune date n'a toutefois encore été fixée pour le départ des deux hélicoptères Agusta A109 en version médicalisée que la Belgique a également mis à la disposition de la France et qui devraient opérer depuis Segou, une localité située à 235 km au nord-est de Bamako.

Ils ne devraient pas être opérationnels avant le 28 janvier, conformément à la demande de Paris, a ajouté le porte-parole.

Par ailleurs, le "patron" de l'armée belge, le général Gerard Van Caelenberge, a reçu cette semaine des "félicitations" de certains de ses collègues de pays de l'Otan pour la rapidité avec laquelle les moyens belges ont été déployés après que la décision politique de les engager eut été prise, mardi midi.

Ces félicitations lui ont été adressées lors d'une réunion, mercredi et jeudi à Bruxelles, les chefs d'état-major des pays alliés, a-t-on précisé de source militaire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires