Pour Didier Reynders, il est temps que le PS "paye"

05/11/11 à 07:43 - Mise à jour à 07:43

Source: Le Vif

Le parti dont est issu le premier ministre doit payer un prix, a indiqué le vice-premier ministre MR, Didier Reynders, dans une interview parue samedi dans De Morgen.

Pour Didier Reynders, il est temps que le PS "paye"

© Belga

"Le MR a déjà beaucoup donné. L'accord communautaire a scindé mon parti." D'autres ont également pris des risques. "Mais tout le monde n'a pas pris la même dose de risques. Maintenant, c'est au tour du PS", affirme-t-il.


M. Reynders dément que son parti se soit montré difficile dans la tentative de boucler un accord de gouvernement. "S'il y a bien un parti qui voulait réussir, c'est le MR. L'accord communautaire a eu de lourdes conséquences pour mon parti. Cela a même amené à une scission entre le MR et le FDF. On peut donc difficilement prétendre qu'il n'y avait, chez nous, pas assez de volonté pour parvenir à un accord de gouvernement."

Dans les discussions sur les dossiers socio-économiques et le budget, c'est avant tout au PS de faire preuve de souplesse. "Si on se retrouve autour de la table à plusieurs partis, il faut s'assurer que tout le monde puisse avoir à manger. Il n'est pas possible qu'un parti engloutisse tout. On oublie vite, mais nous avons déjà beaucoup donné. Il y avait l'exigence de scinder B-H-V, l'exigence d'accepter une grande réforme de l'Etat...", commente Didier Reynders.

LeVif.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires