Plan hiver: Belgacom ouvre 50 nouvelles places à Bruxelles

29/01/14 à 21:34 - Mise à jour à 21:34

Source: Le Vif

Le bâtiment, mis à disposition par Belgacom dans le cadre du plan hiver, se situe au 16 rue Borrens, à Ixelles.

Plan hiver: Belgacom ouvre 50 nouvelles places à Bruxelles

© Belga

Dominique Leroy, nouvelle CEO de Belgacom, la ministre Evelyne Huytebroeck (Ecolo) en charge de la coordination de la politique bruxelloise de lutte contre la pauvreté et Brigitte Grouwels (CD&V), membre du Collège de la Commission communautaire commune (COCOM) chargée de l'Aide aux personnes, ont ouvert, mercredi en fin d'après-midi, 50 places additionnelles dans le cadre du plan hiver.

C'est la troisième année consécutive que Belgacom ouvre ses locaux. L'année passée, 2.500 nuitées ont été offertes. Il s'agit d'un accueil de nuit destiné à un public masculin.

Pour Evelyne Huytebroeck, la prise en charge des demandeurs d'asile devrait être assumée au niveau fédéral et par les CPAS. "Il y a un phénomène de grande pauvreté à Bruxelles qui s'est fortement accentué ces dernières années". Et la ministre de pointer la diversification des publics. "On a de plus en plus d'illégaux et de familles, les Afghans, les familles européennes... On a aussi eu des expulsions, entre autres celles du Gesù. En 2004, on dépensait 100.000 euros pour 90 places. Aujourd'hui, on est à 1.050 places pour 2 millions d'euros."

Quelque 100.000 euros ont été débloqués par la Cocom pour ces 50 places supplémentaires. Une note pour évaluer les possibilités d'accueil sera présentée jeudi au Collège de la Cocom. Mais pour Brigitte Grouwels, "Bruxelles ne peut pas être le CPAS de tout le pays".

Maggie De Block se dit contente et continue à travailler

La secrétaire d'Etat à l'Intégration sociale Maggie De Block s'est dite satisfaite que la Région bruxelloise ait décidé mercredi d'ouvrir 50 places supplémentaires pour des sans-abri. La secrétaire d'Etat travaille avec son équipe pour trouver d'autres places. La nuit passée, 138 personnes sont restées dans le froid.

Maggie De Block souligne que les 50 places sont des places qu'elle avait proposées gratuitement la semaine dernière à la Région bruxelloise, mais que celle-ci n'avait pas encore prises avant ce mercredi.

Nos partenaires