Photos de Zuhal Demir: les mêmes règles pour tout le monde

04/03/15 à 20:53 - Mise à jour à 20:53

Source: Belga

Le président de la Chambre, Siegfried Bracke (N-VA), a été interpellé mercredi en Conférence des présidents à propos des photos de Zuhal Demir (N-VA). Plusieurs groupes ont exprimé leur volonté que les règles en vigueur pour ce genre d'initiative s'appliquent à tout le monde et de la même façon, a-t-on appris à l'issue de la réunion. M. Bracke s'est engagé à revenir avec des règles plus claires à l'avenir.

Photos de Zuhal Demir: les mêmes règles pour tout le monde

Catherine Fonck © Belga

Au cours du congé de carnaval, la députée N-VA s'est prêtée à un "shooting photo" dans la salle de lecture de la Chambre, en robe décolletée et transparente, et dans l'hémicycle pour le compte de "P Magazine".

L'affaire a suscité la perplexité voire l'irritation de plusieurs parlementaires qui ont estimé que le parlement fédéral n'était pas le lieu adéquat pour une telle séance. La cheffe de groupe cdH, Catherine Fonck, a annoncé qu'elle interpellerait le président de l'assemblée à ce sujet, notamment à propos du respect du règlement.

Selon certains chefs de groupe, la conférence des présidents doit en principe donner son autorisation sur l'utilisation de l'hémicycle, ce qui n'a pas été le cas.

Ce n'est pas l'avis du président de la Chambre, Siegfried Bracke pour qui "l'autorisation est donnée par les services ou par le président". Selon M. Bracke, "ce qui est exact, c'est que je vais clarifier les règles".

Le point a été traité avec un certain humour, a-t-on assuré. La cheffe de groupe PS, Laurette Onkelinx, a fait remarquer que le président avait créé une jurisprudence qui devrait désormais valoir pour les demandes des autres députés.

"Je considère que le président n'a pas respecté la procédure. Il a accordé une autorisation très personnelle, manifestement parce que c'était quelqu'un de son parti", a souligné de son côté Mme Fonck.

"Il y aura une réflexion sur le règlement. Il n'y a pas de jugement moral à porter dans cette histoire. Chacun doit assumer les choix qu'il fait mais doit aussi respecter le règlement. Le président a dit lui-même qu'il reviendrait avec des clarifications", a expliqué pour sa part le chef de groupe MR, Denis Ducarme.

En savoir plus sur:

Nos partenaires