Philippe Maystadt recruté par Franco Dragone

29/12/12 à 10:29 - Mise à jour à 10:28

Source: Le Vif

Des financiers de la Banque européenne d'investissement et de la Deutsche Bank rejoignent le groupe qui conçoit des méga-spectacles à La Louvière. Un " changement de paradigme" destiné, selon Franco Dragone, à assurer la prospérité et la pérennité de l'entreprise.

Philippe Maystadt recruté par Franco Dragone

© Belga

Quatre nouveaux managers ou conseillers stratégiques - tous issus du monde bancaire et financier - entreront en fonction, lundi 7 janvier, au sein du groupe de méga-spectacles dirigé par Franco Dragone à La Louvière. Le metteur en scène de Céline Dion a lui-même présenté ses nouvelles recrues dans un courriel envoyé au personnel de son groupe vendredi 21 décembre.

L'arrivée de Philippe Maystadt à La Louvière est sans doute le "transfert" le plus surprenant de ce mercato des banquiers. A 64 ans, l'ex-ministre des Finances (PSC) qui présida la Banque européenne d'investissement (BEI) de 2000 à 2011 au Luxembourg, siègera au sein d'un nouveau "comité stratégique indépendant" composé d'experts et de personnalités de premier rang.

Ce comité, qui sera amené à s'étoffer dans les semaines qui viennent, comptera également dans ses rangs l'ancien patron de la Deutsche Bank Belgium, Yves Delacollette. Depuis février 2012, l'ex-banquier de 54 ans est expert à temps partiel sur les "dossiers bancaires" au sein du cabinet de la ministre (PS) des Affaires sociales et de la Santé publique, Laurette Onkelinx.

Comité "indépendant" ?

"Nous devons faire évoluer la compagnie, la professionnaliser davantage, la rendre beaucoup plus intégrée, en améliorer la gouvernance", écrit Franco Dragone pour justifier l'arrivée des quatre financiers. Sauf qu'en matière de gouvernance, il y a sans doute matière à s'interroger : quelques lignes plus bas on apprend qu'Yves Delacollette "a également accepté d'endosser la responsabilité de Secrétaire général et d'ainsi renforcer (...) le comité exécutif du groupe". Un comité stratégique indépendant dont l'un des membres fait aussi partie de l'exécutif est-il vraiment "indépendant" ?

Autre changement de taille : Simon Pieret, l'actuel directeur général du groupe (CEO), qui fait partie de l'entreprise depuis sa création, cèdera sa place à Christophe Litt, jeune quadra transfuge de la BEI, où il a notamment géré d'importants projets d'infrastructure en Europe occidentale. Christophe Litt sera assisté d'une adjointe, Paola Ravacchioli, qui était gestionnaire d'investissements... à la BEI. A La Louvière, elle sera "Chief of Staff" (cheffe du personnel), et Simon Pieret deviendra "Executive advisor" (conseiller exécutif) en charge de "différents projets essentiels pour le groupe".

Se consacrer à la création

Dans sa lettre, Franco Dragone souligne le "développement chaotique (...) mais remarquable" de la compagnie qu'il a fondée en 2000 et explique que ces nouveaux renforts sont le fruit d'un "très long processus de réflexion". Il se dit "convaincu que ce changement de paradigme est absolument nécessaire pour assurer la prospérité et la pérennité" de l'entreprise. Son objectif ? "Changer de braquet, enclencher la vitesse supérieure, de manière telle que je puisse m'abstraire le plus possible des contraintes de gestion et me consacrer totalement à ce qui constitue tant ma passion que la mission de notre compagnie : la création."

Le célèbre metteur en scène est coutumier des coups de théâtre. En mars 2010, il avait surpris tout le monde en s'adjoignant les services d'Edmée De Groeve pour améliorer la gouvernance de son groupe. Or quelques mois plus tôt, cette proche du Parti socialiste et ex-présidente du conseil d'administration de l'aéroport de Charleroi, de la SNCB et de la Loterie nationale, avait été inculpée par la juge d'instruction France Baeckeland de faux et usage de faux, de détournement par fonctionnaire et d'escroquerie.

David Leloup

En savoir plus sur:

Nos partenaires