"Petits cons marocains": un e-mail douteux de Francken refait surface, une élue Ecolo porte plainte

17/10/14 à 17:41 - Mise à jour à 18:38

Source: Le Vif

Chaque jour, une nouvelle polémique surgit concernant Theo Francken, le nouveau secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration du gouvernement Michel. Ce vendredi, c'est le site du Morgen qui sort une nouvelle affaire d'e-mail douteux.

"Petits cons marocains": un e-mail douteux de Francken refait surface, une élue Ecolo porte plainte

Theo Francken © Belga

Dans un échange de courriels daté du 2 mai 2007, Theo Francken analyse la raison pour laquelle les homosexuels sont traités de manière plus agressive à Bruxelles. Il avance : " Cela n'a rien à voir avec nous mais avec le nombre élevé d'islamistes et de petits cons marocains." Ajoutant : " Tous les musulmans en dehors de Bruxelles ? Ce serait amusant ;-) ".

Theo Francken en est déjà à sa quatrième polémique en moins d'une semaine. Pour rappel, le soir de sa prestation de serment, il avait assisté à une réception en l'honneur d'un ancien collaborateur. Mercredi, on apprenait que lorsqu'il était député fédéral sous la législature précédente, Theo Francken avait déclaré devant des collègues médusés : "Ik haat mijn nationaliteit" ("Je hais ma nationalité"). Ces propos avaient été tenus en commission des naturalisations de la Chambre.

Enfin, dans un ancien message de 2011 publié sur son profil Facebook et repéré par un journaliste de la RTBF, il émettait des doutes quant à la "valeur ajoutée" des Marocains et des Congolais.

Une élue Ecolo porte plainte sur base de la loi Moureaux

Suite à la révélation ce vendredi du contenu de ce courriel sur le climat "homophobe" qui règne selon Francken à Bruxelles et suite aux autres "casseroles" que le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration a accumulées en peu de temps, une conseillère communale Ecolo à la Ville de Bruxelles, Zoubida Jellab, a déposé plainte contre ce dernier, annonce la RTBF. Elle s'appuie sur la loi Moureaux, qui condamne l'incitation à la haine raciale.

"La semaine a été ponctuée, chaque jour, de nouvelles révélations de mails ou de propos inacceptables signés Théo Francken. C'était devenu insupportable", affirme l'élue Ecolo citée par la RTBF.

Theo Francken avait présenté ses excuses jeudi soir sans toutefois arriver à convaincre l'opposition.

En savoir plus sur:

Nos partenaires