Partir étudier à l'étranger, un projet qui plaît aux élèves du secondaire

25/07/16 à 17:37 - Mise à jour à 17:37

Source: Belga

Le WEP (World Education Program) a annoncé lundi que davantage d'élèves effectuaient une immersion à l'étranger pendant leurs études secondaires.

Partir étudier à l'étranger, un projet qui plaît aux élèves du secondaire

© Getty Images/iStockphoto

En 2016, plus de 150 jeunes sont partis avec le WEP dans ce cadre, soit une hausse de 50% par rapport à 2015. Un succès notamment dû au programme Expedis de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui permet aux élèves de 3e, 4e, 5e et 6e secondaire de partir entre un et dix mois pour suivre leurs études à l'étranger ou dans une autre communauté linguistique de Belgique.

Chez AFS Belgique, organisme agréé, on confirme la tendance même si la hausse n'est pas aussi importante qu'au WEP. Le succès s'explique notamment parce que "dans beaucoup de pays, et notamment au Japon, les écoles ont du mal à accepter des jeunes qui ont terminé leur rhéto". Partir plus jeune permet dès lors d'avoir un choix de destination plus vaste.

"Il y a aussi l'avantage de ne pas "perdre" une année. Avec Expedis, les cours suivis sont comptabilisés dans l'année scolaire", explique Youth for understanding (YFU) Bruxelles-Wallonie, un autre organisme agréé. Cela peut ainsi demander plus de travail car le séjour influencera la réussite scolaire, au contraire des voyages effectués une fois le diplôme en poche. La motivation est cependant grande parce que "les jeunes ont envie de bien maîtriser une langue, ils savent que c'est un réel plus".

Les voyages durent généralement un trimestre et ces trois mois d'expérience peuvent coûter cher. "Langues Vivantes", opérateur privé agréé, propose des séjours à partir de 4.000 euros. Un trimestre en Flandre coûtera 2.500 euros minimum avec YFU et 2.800 euros avec AFS. Contrairement aux voyages après la rhéto, qui peuvent entrer dans les conditions des bourses octroyées par la région wallonne dans le cadre du Plan Marshall, aucune aide financière officielle n'est prévue. Des bourses internes aux organismes peuvent toutefois être accordées.

En savoir plus sur:

Nos partenaires