Parlement wallon : c'était la plus courte séance

07/07/10 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

Source: Le Vif

Dix minutes à tout casser! En près de 30 ans d'existence, jamais la Parlement wallon n'aura tenu une séance plénière si courte que celle de ce mercredi matin.

Parlement wallon : c'était la plus courte séance

© Belga

Le temps pour la présidente Emily Hoyos (Ecolo) d'expliquer qu'une majorité absolue avait présenté la candidature de Benoît Lutgen (CDH) pour succéder à Benoît Lutgen au Gouvernement, et pour celui-ci de prêter serment. La Wallonie a donc survécu pendant deux jours sans ministre de l'Agriculture et des Travaux Publics.

Lundi, le ministre avait en effet présenté sa démission du Gouvernement wallon afin de pouvoir, mardi, prêter serment de député fédéral. A la Chambre, il a cédé la place à sa suppléante Annick Van den Ende-Chapellier. Mais on sait qu'après la formation du nouveau Gouvernement fédéral, Benoît Lutgen devrait prendre la présidence du CDH. Il démissionnera alors à nouveau du Gouvernement wallon, et récupérera son siège à la Chambre.

Ce matin, après avoir applaudi, même depuis les rangs de l'opposition MR, le "nouveau" ministre, les députés wallons ont quitté Namur pour prendre la route de Bruxelles où les attendait la séance du Parlement de la Communauté française. Dans l'entourage de Benoît Lutgen, on a ouvertement déploré ce crochet par Namur, argumentant que, puisque les députés wallons devaient se voir à Bruxelles, ils auraient pu y élire le ministre. "Le Parlement wallon, même si rien ne l'interdit formellement, ne s'est jamais réuni en dehors de la Wallonie, répond Emily Hoyos, sa présidente. Et s'il l'avait fait, dans le contexte institutionnel que nous connaissons, cela aurait provoqué un beau tollé. La décision de convoquer la séance à Namur a été prise par les quatre partis, opposition comprise. Mais c'est vrai, nous avons hésité, en raison notamment de l'empreinte écologique."

Côté Gouvernement flamand, les ministres Geert Bourgeois et Filip Muyters (N-VA) ont démissionné de même, pour revenir ensuite muni d'un parachute fédéral. En 2009, Paul Magnette (PS) avait démissionné du Gouvernement fédéral pour prêter serment de député wallon, avant de récupérer son portefeuille et de laisser la place namuroise à sa suppléante.

MICHEL DELWICHE

Nos partenaires