Ozark Henry lance un vibrant message aux jeunes tués sur la route

21/11/13 à 15:13 - Mise à jour à 15:13

Source: Le Vif

Un clip pour sensibiliser les jeunes. Une musique et des paroles pour ouvrir les esprits. C'est le but d'Ozark Henry et sa chanson "21 grams short" pour l'IBSR. Réalisée avec des parents qui ont perdu leurs enfants et avec des images de deux jeunes morts sur la route, la chanson est un vibrant et émouvant appel à la prudence.

Ozark Henry lance un vibrant message aux jeunes tués sur la route

© Capture d'écran

Une chanson d'Ozark Henry accompagne la nouvelle campagne de l'IBSR de sensibilisation des jeunes aux conséquences des accidents de la route, présentée jeudi lors d'une conférence de presse en présence de l'artiste et des membres de l'ASBL "Parents d'enfants victimes de la Route (PEVR)", qui a collaboré à la campagne.

En 2012, 128 jeunes âgés de 18 à 24 ans ont perdu la vie sur la route, dont 93 à bord d'une voiture. Alors que les jeunes de cette tranche d'âge ne représentent qu'environ 9% de la population belge, ils ont été impliqués dans près d'un accident corporel sur quatre en 2012. Selon l'IBSR, l'expérience limitée de la conduite chez les jeunes, leur mentalité et les circonstances spécifiques dans lesquelles ils conduisent peuvent expliquer cette surreprésentation. En effet, précise l'IBSR, 21% des kilomètres "parcourus par les voitures les nuits de week-end" le sont par des jeunes de 18 à 25 ans. Ils se retrouvent donc fortement représentés dans les graves accidents de voiture lors de ces périodes.

Afin de lutter contre ce phénomène, l'IBSR a, en vue de sa nouvelle campagne émotionnelle "un dernier message", demandé à l'artiste Ozark Henry d'écrire une chanson. Celle-ci, intitulée "21 grams short", rend hommage à Maxime et Kevin, deux jeunes décédés à la suite d'un accident de la route. Pour l'artiste, ce titre est un moyen de "rendre hommage à ces jeunes", mais aussi "la manière la plus directe de sensibiliser".

Parallèlement à la chanson, des capsules vidéo ont été réalisées, comportant des témoignages des proches et amis de Maxime et Kevin. L'idée était de toucher les jeunes "de manière plus directe et de les sensibiliser par d'autres canaux que des affiches, comme la musique qu'ils écoutent tous les jours", explique Benoît Godart, porte-parole de l'IBSR. Melchior Wathelet, secrétaire d'État à la Mobilité, a enfin précisé dans un message vidéo jeudi, que le but de "un dernier message" n'était pas de "stigmatiser les jeunes", mais de "les faire prendre conscience des dangers". Diffusée depuis deux semaines sur les ondes radio, sans mentionner le nom de l'IBSR, la chanson et le clip qui l'accompagne ont été composés sur base de fragments sonores et vidéos conservés par les familles des deux jeunes. Une plateforme internet interactive a également été mise en place, proposant aux jeunes des quizz et formulaires de sensibilisation."21 grams short" peut être téléchargée en ligne. Les bénéfices seront intégralement reversés à l'association PEVR. Les témoignages ont été regroupés sur le site de la campagne http://youth.goforzero.be/fr/a-final-message.
Le Making-of

Nos partenaires