Nouveau recours au Conseil d'État pour Fernand Koekelberg

01/08/11 à 14:14 - Mise à jour à 14:14

Source: Le Vif

Fernand Koekelberg le confirme par l'intermédiaire d'un de ses conseils, un recours a été adressé en extrême urgence au Conseil d'État. Cette mesure vise à annuler la décision de Paul Van Thielen, commissaire général ad intérim de la Police Fédérale, qui a de nouveau suspendu l'ancien commissaire général de la Police Fédérale.

Nouveau recours au Conseil d'État pour Fernand Koekelberg

© Belga

La première suspension de Fernand Koekelberg avait été cassée par le Conseil d'État, selon un vice de procédure. En effet, selon l'avocate Joëlle Sautois, son client n'a pas été entendu par le commissaire général ad intérim Paul Van Thielen. Cette nouvelle suspension intervient à un moment délicat car elle empêche juridiquement M. Koekelberg de poser sa candidature et ainsi d'entrer en ligne de compte pour l'attribution de son ancien poste. Les candidatures doivent être rendues pour le mercredi 3 août au plus tard.

Fernand Koekelberg ayant été récemment inculpé pour tentative de viol, Paul Van Thielen affirme avoir pris cette décision de suspension "pour le bon fonctionnement de la Police Fédérale".

Le 12 juillet dernier, une femme âgée d'une quarantaine d'années, ex-petite-amie de Fernand Koekelberg, avait déposé plainte contre lui pour viol. Il a ensuite été arrêté et inculpé, l'affaire se répandant rapidement dans la presse.

Rappelons que Fernand Koekelberg avait démissionné de son poste de commissaire général de la Police Fédérale en mars dernier, créant la surprise. L'homme s'était dit très affecté par le décès de sa fille cadette, mais c'est probablement davantage l'affaire de son voyage au Qatar qui l'a poussé vers la sortie.

Amalia Renard (stg)

En savoir plus sur:

Nos partenaires