"Nous ferions mieux de profiter des réfugiés"

22/12/15 à 16:42 - Mise à jour à 17:15

Source: Knack

Les réfugiés venus d'Irak ou de Syrie sont-ils des loups ou des agneaux ? Ni l'un, ni l'autre nous explique l'historien Leo Lucassen. "Ils sont surtout du capital humain"

Ce ne sera jamais un monde idéal. Mais un monde avec un système de migration plus sain est tout de même possible. C'est en tout cas l'avis de Leo Lucassen, professeur à l'université de Leiden et directeur de la recherche à l'institut international d'histoire sociale à Amsterdam. Il trouve que le débat autour de la crise des migrants est beaucoup trop polarisé et plus souvent qu'à son tour basé sur des sables mouvants ou des demis-vérités. "Tout le monde a le droit d'avoir ses propres opinions, mais personne ne peut construire ses propres vérités", avance-t-il.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires