Note Di Rupo : "un pas important vers la Belgique à quatre"

06/07/11 à 16:41 - Mise à jour à 16:41

Source: Le Vif

Karl-Heinz Lambertz, ministre-président de la Communauté germanophone, estime la note Di Rupo précise et équilibrée.

Note Di Rupo : "un pas important vers la Belgique à quatre"

© BELGA

Le ministre-président de la Communauté germanophone, Karl-Heinz Lambertz a déclaré cet après-midi que la note proposée par Elio Di Rupo est un document précis et équilibré qui pourrait constituer un point de départ pour négocier la constitution d'un gouvernement, mais elle n'est pas l'ultime étape vers le modèle de Belgique à quatre que défend la Communauté germanophone.

De manière générale, Karl-Heinz Lambertz s'est dit très satisfait de la note d'Elio Di Rupo. "Il s'agit du premier document contenant les deux aspects de la problématique : un préalable de l'accord-cadre de la réforme de l'Etat et des perspectives de politique générale". Transfert de compétences En ce qui concerne la Communauté germanophone, le ministre-président a estimé que la note du formateur constituait "un pas important, mais non final, vers une Belgique à quatre pour laquelle nous plaidons". Il a souligné que dans de nombreux domaines, les entités fédérées, particulièrement les Régions, seraient renforcées. Ce sera aussi le cas de la Communauté germanophone qui conservera pour le surplus des compétences que les autres Communautés verront transférées aux Régions.

Comme la Région bruxelloise, elle disposera de l'autonomie constitutive. C'est notamment le cas pour la part de compétence de la Communauté germanophone en matière d'emploi qu'elle conserverait.

Comme les autres Communautés, elle verrait aussi ses compétences étendues en matière de gestion des allocations familiales et de naissance, des maisons de repos et de la santé mentale.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires