Nomination des hauts fonctionnaires : la note pourrait être salée

24/05/13 à 06:31 - Mise à jour à 06:31

Source: Le Vif

Le carrousel annoncé des hauts fonctionnaires, qui concerne également des entreprises publiques, pourrait coûter plusieurs millions d'euros au gouvernement fédéral, rapportent L'Echo et De Tijd vendredi.

Nomination des hauts fonctionnaires : la note pourrait être salée

© Image Globe

Le gouvernement doit procéder à 101 nominations dans les prochaines semaines. Celles-ci concernent notamment les CEO des entreprises publiques tels la SNCB, Infrabel, le SFPI, la Loterie nationale et Belgocontrol.

Dans le cas où le gouvernement décidait de remercier certains CEO actuels, cela lui coûterait cher. Ainsi, casser le contrat de Marc Descheemaecker, le patron de la SNCB, impliquerait de lui verser environ 800.000 euros d'indemnisations. Jannie Haek, le patron de la SNCB Holding, recevrait quant à lui une indemnité équivalente à 18 mois de salaire. Pour les CEO de la Loterie nationale et du SFPI, le préavis est de un an. "Le coût potentiel de ces nominations pourrait peser dans la balance au moment du choix final", conclut L'Echo.

Nos partenaires