Monarchie, stop ou encore?

21/07/16 à 09:30 - Mise à jour à 09:30

Source: Le Vif/l'express

La N-VA a prévenu que sa première cible institutionnelle, en 2019, serait la monarchie. D'autres partis flamands souhaitent réduire les pouvoirs du roi. Une crise de plus en perspective ?

Mathilde, "usurpatrice" ? La dernière flèche aux plumes noires et jaunes décochée contre la monarchie, le mois dernier, avait une pointe acérée. Elle est sortie du carquois d'un duo d'archers opiniâtre : les députés N-VA Hendrik Vuye et Veerle Wouters. Selon les deux parlementaires, la reine, qui devait recevoir le 15 juin le président de la Banque mondiale, outrepasse son rôle. "Seul le roi a le droit de recevoir une haute personnalité en audience, estime Vuye. Le chef de l'Etat, ce n'est pas un couple. Le souci est que l'épouse du roi régnant, qui n'a aucune existence constitutionnelle, n'est pas couverte politiquement." Le Palais a fait valoir que l'entretien n'était pas politique et qu'"il y a eu concertation avec le gouvernement".
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires