Modrikamen demande la relaxe de Luc Trullemans auprès de l'IRM

03/07/13 à 20:55 - Mise à jour à 20:55

Source: Le Vif

L'avocat de Luc Trullemans, Mischaël Modrikamen, a demandé mercredi la relaxe de son client lors de l'audition de ce dernier à l'Institut royal météorologique (IRM), a-t-il indiqué à l'Agence Belga. Luc Trullemans, contre qui l'IRM avait lancé une procédure disciplinaire, était entendu après avoir diffusé un texte qualifié d'"islamophobe" sur Facebook.

Modrikamen demande la relaxe de Luc Trullemans auprès de l'IRM

© Belga

L'entretien, qui a duré plus d'une heure, s'est déroulé sur un ton "formel" et "disciplinaire", selon l'avocat. Ce dernier, qui avait demandé le report de l'audition, tout comme Solar Impulse auquel Luc Trullemans participe, n'a pas obtenu gain de cause, de même que le fait qu'un témoin soit entendu. Mischaël Modrikamen regrette de ne pas avoir eu le temps de préparer cette entrevue, ayant appris lundi qu'elle se tenait mercredi. Par ailleurs, la presse n'a pas été autorisée à y assister alors que l'avocat avait demandé que l'audition soit publique. "C'est une atteinte au droit de la défense", estime-t-il.

Mischaël Modrikamen a demandé à l'IRM si elle était autonome dans ses prises de décision. "On a refusé de me répondre et l'IRM a indiqué qu'elle était là pour nous écouter, pas plus", explique l'avocat. Le président du parti populaire a souligné que son client avait formulé des propos "politiques et pas racistes" et qu'il n'y a eu aucune atteinte au statut de fonctionnaire qu'est Luc Trullemans et que ce dernier bénéficie de la liberté d'expression.

L'IRM doit désormais faire des propositions de sanctions, qui vont de la remontrance à la révocation, au secrétaire d'Etat à la Politique scientifique compétent pour l'IRM, Philippe Courard. La procédure peut toutefois prendre plusieurs semaines en raison des différents recours possibles. Mischaël Modrikamen a demandé la relaxe de son client.

En savoir plus sur:

Nos partenaires