Mao et Staline de sortie au 1er mai des jeunes VLD

30/04/12 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Source: Le Vif

1er mai, Fête du Travail : les jeunes libéraux flamands broient du noir. Ce mardi, ils se pointeront au rassemblement libéral à Jodoigne pour rendre hommage aux victimes des génocides communistes... Les jeunes MR ont choisi de prendre leurs distances.

Mao et Staline de sortie au 1er mai des jeunes VLD

© ThinkStock

Une bougie allumée pour jeter un froid. Mao, Staline, les expériences soviétique, cambodgienne, nord-coréenne, albanaise, cubaine : ce mardi, dans les rues de Jodoigne, le communisme sera de sortie. Sous ses visages les plus repoussants. C'est la dernière trouvaille des jeunes Open VLD, qui rallieront la concentration libérale en Brabant wallon ce 1er mai. La touche sinistre que veulent apporter à la Fête du Travail les jeunes pousses du parti d'Alexander De Croo et de Vincent Van Quickenborne.

Les jeunes libéraux flamands emmèneront du monde avec eux : "les 100 millions de victimes de l'oppression, du génocide ou de la famine causées par un plan étatique avorté", dixit leur communiqué de presse. Hommage sera ainsi rendu, en prélude "à la marche pour la liberté", à ces innombrables "victimes de l'immixtion de l'Etat" (toujours dixit le communiqué.)

De la pédagogie à deux sous, à l'intention des masses laborieuses qui se prendraient à rêver à un de ces paradis pour travailleurs. Le risque n'est pas nul, s'inquiète le président des jeunes Open VLD, contacté par Le Vif L'Express. "Comme d'habitude au 1er mai, les partis de gauche et les syndicats vont tenir des discours presque communistes en plaidant pour plus d'Etat. C'est une fausse bonne idée, y compris pour les ouvriers", invoque Frederick Vandeput.

Il convient donc d'étouffer dans l'oeuf cette idée. Autant sortir le canon pour tuer une mouche. "L'initiative peut paraître un peu exagérée", consent Frederick Vandeput. Encore que : "n'oublions pas que ce 1er mai, nos amis de gauche entonneront à pleins poumons l'hymne de l'ancienne Union soviétique."

C'est dire si le communisme est à nos portes. Curieusement, le danger ne semble pas sauter aux yeux des jeunes MR, bien qu'ils soient annoncés aux côtés des jeunes Open VLD dans l'hommage rendu aux victimes du marxisme.

Il faut dire que Gautier Calomne, président des jeunes MR, est tombé des nues en apprenant par le Vif L'express sa présence à la manifestation : "je n'ai aucunement l'intention de m'associer à cette initiative que j'ignorais et que je trouve caricaturale, à la limite démagogique. Le 1er mai, c'est le moment d'honorer les valeurs du travail, pas de mener des actions polémiques." Etre jeune n'excuse pas tout.

Pierre Havaux

En savoir plus sur:

Nos partenaires