Maingain regrette la culture du secret autour de la préformation

04/08/10 à 07:50 - Mise à jour à 07:50

Source: Le Vif

Dans une interview publiée ce matin dans les pages de La Libre Belgique, le président du FDF, Olivier Maingain, dénonce la méthode du préformateur Elio Di Rupo consistant à cultiver le secret autour des discussions. Or, selon M. Maingain, une réforme de l'Etat telle qu'annoncée par M. Di Rupo mérite un large débat démocratique.

Maingain regrette la culture du secret autour de la préformation

© Belga

"Ce qui me préoccupe, ce n'est pas qu'on lise les revendications flamandes, elles ne sont pas neuves. Par contre, il me semble que les francophones n'annoncent pas grand-chose. Et je ne vois pas pourquoi ils devraient se cacher pour mettre leurs exigences sur la table", estime le président du FDF.

Revenant sur les négociations de 2005, il rappelle qu'à l'époque "nous avions des contacts avec les partis francophones qui n'étaient pas associés à la discussion. Ici, c'est clairement d'entrée de jeu que les partis francophones en présence auraient renoncé à l'élargissement de Bruxelles alors que c'est la condition d'une grande réforme de l'Etat", regrette-t-il.

Pour M. Maingain, élargir Bruxelles à la périphérie, "c'est la meilleure façon d'éviter le confédéralisme". "Il n'y a aucune raison que les francophones se privent de cette exigence. Sauf s'ils ont peur de leur ombre", conclut-il.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires