Licencier plus facilement les élus syndicaux? Un souhait de la FEB

29/04/16 à 09:31 - Mise à jour à 09:30

Source: Le Soir

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) souhaite réduire le nombre de candidats ou élus syndicaux ainsi que la durée de la protection contre le licenciement, rapporte Le Soir vendredi.

Licencier plus facilement les élus syndicaux? Un souhait de la FEB

Bart Buysse, directeur général de la FEB, et Pieter Timmermans CEO. © BELGA

La FEB estime que la protection contre le licenciement pour les candidats ou les élus syndicaux est trop élevée, et bénéficie à trop de travailleurs. "Il y a des effets pervers. Il y a des travailleurs qui, avec cette protection, se sentent intouchables. C'est une minorité, mais ça existe. Cela mène aussi des personnes à poser leur candidature non pas pour exercer la fonction, pour défendre les intérêts des travailleurs, mais dans leur propre intérêt", déclare Bart Buysse, le directeur général de la fédération, sur le site du journal Le Soir.

La FEB souhaite aussi réduire la durée de la protection contre le licenciement, principalement pour les travailleurs qui n'auront pas été élus, et propose un système de licenciement pour dysfonctionnement. Actuellement, les travailleurs se présentant aux élections sociales (ou étant élus) peuvent être licenciés uniquement pour motif grave ou dans le cadre d'un licenciement pour raison économique.

Annick Hellebuyck, conseillère emploi et sécurité sociale de la FEB, déplore cette situation. Dans l'état actuel des choses "la personne qui ne fait pas le travail convenu ne peut être licenciée, ou alors moyennant une procédure lourde et des indemnités coûteuses" souligne-t-elle. Une situation que la FEB souhaiterait voir évoluer.

(avec Belga)

Nos partenaires