Les écoles "au ralenti", principalement dans l'officiel

10/10/17 à 10:09 - Mise à jour à 10:09

Source: Belga

Les écoles tourneront "au ralenti" ce mardi en raison de la journée d'action à l'appel de la CGSP, prévoit le syndicat socialiste. Il est cependant impossible de donner une estimation précise de l'ampleur du mouvement, souligne le président de la CGSP Enseignement, Joseph Thonon.

Les écoles "au ralenti", principalement dans l'officiel

© Getty Images/iStockphoto

La CGSP étant traditionnellement majoritaire dans l'enseignement officiel, ce réseau devrait être le plus impacté par la grève, selon M. Thonon.

Le fondamental devrait être moins touché que le secondaire, l'accueil y étant plus nécessaire, ajoute-t-il. En outre, les problèmes de transport en commun concernent davantage les élèves plus âgés.

Au-delà de ces considérations générales, il est difficile de donner des chiffres plus précis, selon M. Thonon. Avec plus de 2.000 implantations rien que dans le fondamental, il est impossible de faire remonter les informations en quelques heures, souligne le syndicaliste.

De son côté, le syndicat chrétien a notamment mené une campagne d'affichage aux entrées de Liège. "Le métier d'enseignant est usant. Or, les réformes sur les pensions obligent les personnels à travailler plus longtemps, tout en diminuant le montant des pensions. Dans le même temps, les dispositifs de fin de carrière sont fortement restreints", déplore André Brüll, permanent liégeois CSC-Enseignement.

Nos partenaires