Les dettes liées à la téléphonie explosent

02/02/11 à 09:28 - Mise à jour à 09:28

Source: Le Vif

Près de la moitié des dossiers de médiation de dettes en Région wallonne en 2009 comportaient des dettes de téléphonie et on constate une hausse constante de la fréquence de ces dettes dans les dossiers, selon l'Observatoire du crédit et de l'endettement.

Les dettes liées à la téléphonie explosent

© Thinkstock

Pour lutter contre le surendettement lié à ces dettes, la sénatrice Vanessa Matz (cdH) a déposé plusieurs propositions de loi afin d'instaurer un code de conduite liant les opérateurs, peut-on lire mercredi dans les journaux du groupe L'Avenir. La sénatrice vise notamment l'accès à l'information et dénonce, en Belgique, l'illisibilité des offres des opérateurs GSM.

Elle propose également que les contrats de téléphonie mobile soient limités à douze mois et que les opérateurs soient obligés de suspendre leurs services si l'utilisateur n'a pas payé deux factures dans un laps de temps de douze mois.

Cette dernière proposition fait bondir l'organisation de défense des consommateurs Test-Achats (T-A). L'organisation estime que le consommateur a parfois de bonnes raisons de ne pas payer ses factures, par exemple en cas d'erreur. T-A dénonce par ailleurs à nouveau les prix beaucoup trop élevés pratiqués en Belgique.

Vanessa Matz souhaite qu'un groupe de travail, regroupant des représentants de tous les secteurs concernés, soit chargé de discuter de cette problématique.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires