Les derniers voeux de Fabiola ne seront pas exaucés

09/12/14 à 11:43 - Mise à jour à 12:01

Source: Het Nieuwsblad

Selon une information relayée par La Libre Belgique et Het Nieuwsblad, tous les voeux de la reine Fabiola ne seront pas respectés. Ainsi, elle ne voulait pas de funérailles en grande pompe à la cathédrale de Bruxelles, mais un office sobre et intime à l'église paroissiale de Laeken. En outre, elle ne souhaitait pas non plus que sa dépouille soit exposée en public.

Les derniers voeux de Fabiola ne seront pas exaucés

La reine Fabiola © BELGA

Selon La Libre Belgique et Het Nieuwsblad, la reine a déclaré à l'abbé Benoît Lobet, son confident, qu'elle ne souhaitait pas d'hommage public. "C'est pourquoi, j'ai commandé un cercueil laid, si laid qu'ils n'oseront pas le montrer en public" lui a-t-elle dit. Pourtant, la dépouille de la reine Fabiola sera transférée ce mardi au Palais de Bruxelles où le public pourra lui rendre un dernier hommage mercredi et jeudi.

Vendredi, les funérailles seront célébrées en la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles. "S'il n'en tenait qu'à elle, ses adieux auraient été simples et sereins. Elle se considérait comme une paroissienne à part entière de Laeken. C'est pourquoi il ne lui fallait pas de funérailles en grande pompe dans la cathédrale" explique l'abbé.

Interrogées par Het Nieuwsblad, plusieurs personnes impliquées dans l'organisation des funérailles estiment qu'il ne s'agit pas d'un manque de respect à l'égard de la cinquième reine des Belges. "Elle a joué un rôle important pour le pays. Elle aura droit, à la demande du roi Philippe, à des funérailles nationales".

En savoir plus sur:

Nos partenaires