Les cris d'un bébé surprennent des navetteurs à Bruxelles-Central

30/09/16 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Belga

Les navetteurs de la gare de Bruxelles-Central ont été surpris vendredi matin, pendant l'heure de pointe, par les cris d'un bébé qui ont duré 102 secondes, au carrefour de l'Europe. Avec cette action étonnante, l'ONG Memisa lance sa campagne pour dénoncer les mauvaises conditions d'accouchement auxquelles sont confrontées beaucoup de femmes en Afrique.

Les cris d'un bébé surprennent des navetteurs à Bruxelles-Central

© Capture d'écran YouTube

"Chaque jour, 830 mères meurent encore pendant leur grossesse ou leur accouchement, ce qui signifie qu'une mère meurt toutes les 102 secondes. C'est pourquoi nous avons mené cette action", explique Thomas Verweer de Memisa.

Beaucoup de personnes ont été surprises par le cri soudain mais ne savent pas pourquoi elles l'ont entendu. Elles le découvriront vendredi après-midi. A partir de 16h30, Memisa tiendra un stand d'information dans le hall de la gare pour sensibiliser les voyageurs. "Nous voulons jouer sur la surprise. Le but est que les personnes s'interrogent sur ce qu'elles ont entendu le matin".

A partir de vendredi midi, un petit film sera par aileurs lancé sur la plate-forme bebesenaction.be. Les parents pourront y ajouter une photo de leur bébé. Sur le site web, un espace sera aussi consacré à des blogs de mamans célèbres.

Memisa est une ONG surtout active dans les pays africains comme le Congo et le Burundi, où les soins de santé restent souvent problématiques. "C'est encore loin de nous. En Afrique, il se peut que la mère doive se rendre à pied à l'hôpital. Ce dernier peut ne pas disposer d'électricité ou être tout simplement trop loin", souligne Thomas Verweer.

Nos partenaires