Le tax shift "ne rencontre pas une volonté de justice fiscale"

23/07/15 à 12:15 - Mise à jour à 12:14

Source: Belga

Avec le glissement fiscal ou "tax shift" décidé jeudi, le gouvernement fédéral "s'en prend une fois de plus aux travailleurs, aux allocataires sociaux et aux familles", réagit la FGTB. Pour le syndicat socialiste, ce tax shift "ne rencontre pas du tout une volonté de justice fiscale".

Le tax shift "ne rencontre pas une volonté de justice fiscale"

Marc Goblet © Belga

Pour le syndicat, les 100 millions d'euros qui seront consacrés au soutien du pouvoir d'achat des bas et moyens revenus "ne compenseront nullement l'augmentation de la TVA et des accises."

La FGTB qualifie en outre de "leurre" l'introduction d'un impôt sur les plus-values à partir de 10 millions d'euros. S'agissant de la baisse des cotisations sociales, la FGTB regrette l'absence d'obligation dans le chef des employeurs en matière de maintien ou de création d'emplois.

"Avec ce gouvernement, les travailleurs devront finir par payer pour avoir un emploi", résume Marc Goblet, secrétaire général de la FGTB, cité dans un communiqué. Et le secrétaire général du syndicat socialiste de laisser planer le menace d'actions syndicales en concluant que "les travailleurs n'accepteront pas de ne recevoir que des miettes et seront plus que jamais mobilisés pour s'opposer à ces mesures antisociales".

En savoir plus sur:

Nos partenaires