Le taux de chômage le plus élevé depuis 10 ans en Belgique

19/08/13 à 07:12 - Mise à jour à 07:12

Source: Le Vif

Le taux de chômage en Belgique n'a jamais été aussi élevé ces dix dernières années qu'il ne l'est actuellement, avec 8,7 pc de la population active recensés sans emploi en juin dernier, indiquent lundi De Standaard et Het Nieuwsblad sur base de la dernière mise à jour du Bulletin statistique de la Banque nationale de Belgique (BNB) publié vendredi.

Le taux de chômage le plus élevé depuis 10 ans en Belgique

© Thinkstock

En termes absolus, le nombre de chômeurs est lui aussi très élevé, notent les deux quotidiens. En juillet, il y avait ainsi 610.893 demandeurs d'emploi. Les deux journaux font remarquer que ce chiffre est probablement stimulé à la hausse par les effets saisonniers. Durant l'été, il y a en effet toujours davantage de demandeurs d'emploi car les entreprises revoient à la baisse le nombre de travailleurs à temps partiel dont elles ont besoin. Néanmoins, cela fait déjà près de huit ans que le nombre de chômeurs n'avait plus dépassé les 600.000 personnes durant l'été.

"Nous pensions que le marché belge de l'emploi avait relativement bien résisté à la crise économique. Que nous atteignons toutefois un tel record à présent, indique combien cette crise est importante", note Jan Denys, de Randstad.

D'un point de vue européen cette fois, il semble néanmoins que le marché belge de l'emploi a plutôt bien traversé la crise. Jan Denys estime toutefois que la Belgique peut s'attendre à de nouvelles hausses de ce taux dans les prochaines années. "En 2014, le chômage augmentera encore légèrement par rapport à cette année, malgré la fin de la récession dans la zone Euro."

Le taux d'emploi avait augmenté dans notre pays jusqu'il y a peu. L'année dernière, 4,55 millions de Belges jouissaient ainsi d'un emploi, soit le nombre le plus important de cette dernière décennie. "Que le taux de chômage augmente lui aussi s'explique par le fait que la population active s'agrandit plus vite que le nombre d'emplois", explique Jan Denys, qui estime, enfin, que le taux d'emploi devrait à présent cesser de dessiner une courbe ascendante.

En savoir plus sur:

Nos partenaires