Le salarié belge est fin gourmet et va peu au restaurant à midi

28/08/14 à 17:39 - Mise à jour à 17:39

Près d'un Belge sur deux amène son repas au travail alors que 30% des salariés belges achètent régulièrement des plats préparés, ressort-il du quatrième baromètre FOOD transmis à l'agence Belga jeudi. Les travailleurs ne sont plus que 6,5% à se rendre au restaurant sur leur temps de midi en 2014 alors qu'ils étaient encore 8,6% il y a deux ans.

Le salarié belge est fin gourmet et va peu au restaurant à midi

© Thinkstock - Image d'illustration

L'enquête a été menée dans sept pays européens auprès de 4.612 salariés, dont près de 500 en Belgique. Il en ressort que très peu de travailleurs belges se rendent au restaurant sur leur temps de midi. Ils ne sont que 6,5%, alors que 16,5% des Français s'y rendent régulièrement. Le salarié belge serait, d'après Edenred, émetteur de chèques-repas et collaborateur à l'enquête, beaucoup plus exigeant que son voisin en ce qui concerne son alimentation.

"Lorsqu'ils choisissent un restaurant, il est très important pour 56% d'entre eux que celui-ci soit proche de leur entreprise, alors que seulement 2% de nos voisins français partagent ce critère", peut-on lire dans le rapport. Les autres critères pris en compte sont la présence de plats variés (42%) et la bonne qualité nutritive (84%).

Le prix du plat est également plus important pour les salariés belges (85%) que la moyenne européenne (70%).

Enfin, les 42 restaurateurs belges interrogés pour l'enquête constatent effectivement une légère augmentation de la demande en plats équilibrés (16,7% en 2013 pour 12% en 2012) mais ils sont 64% à penser que ces repas sont gustativement moins bons et ils ne sont que 21% à trouver que leur présence sur la carte apporte une plus-value à leur établissement.

En savoir plus sur:

Nos partenaires