Le présumé complice de Mehdi Nemmouche comparaîtra vendredi

19/02/15 à 15:51 - Mise à jour à 16:52

Source: Belga

Nacer Bendrer, présumé complice de Mehdi Nemmouche dans l'attentat du Musée juif de Bruxelles, a été remis aux autorités belges lundi et placé le lendemain sous mandat d'arrêt, a précisé jeudi le parquet fédéral.

Le présumé complice de Mehdi Nemmouche  comparaîtra vendredi

© Belga

La Justice belge suspecte Nacer Bendrer d'avoir joué un rôle de complice dans les assassinats commis dans un cadre terroriste, a précisé le parquet fédéral. L'homme qui avait été interpellé en France en décembre dernier, comparaîtra vendredi en chambre du conseil. Le mandat d'arrêt à l'encontre de Mehdi Nemmouche a été confirmé en appel mercredi par la chambre des mises en accusation de Bruxelles, a par ailleurs annoncé jeudi l'avocat du suspect principal, Me Sébastien Courtoy. La chambre du conseil de Bruxelles avait ordonné le 6 février dernier le maintien en détention préventive de Mehdi Nemmouche pour trois mois supplémentaires. Mehdi Nemmouche est suspecté par la Justice belge d'être l'auteur principal de la fusillade qui a coûté la vie à quatre personnes à Bruxelles. L'homme, arrêté en France, a été remis aux autorités belges en juillet dernier et écroué à la prison de Bruges. Il avait été interpellé par hasard à Marseille en possession d'une kalachnikov, d'un revolver et d'une casquette similaire à celle portée par le tueur filmé par des caméras de vidéo-surveillance. La Justice belge suspecte par ailleurs Nacer Bendrer d'avoir apporté une aide à Mehdi Nemmouche. La cour d'appel de Paris avait donné son feu vert le 4 février à la remise du complice présumé aux autorités belges. Le suspect a été transféré lundi en Belgique et écroué mardi. Il nie toute participation aux attentats. Nacer Bendrer a séjourné du 1er juin 2008 au 2 décembre 2010 dans la même prison que Mehdi Nemmouche, à Salon-de-Provence. Un groupe de détenus de cette maison d'arrêt se serait converti à une pratique religieuse radicale. Mehdi Nemmouche et son complice présumé en auraient été les membres les plus actifs, selon des éléments évoqués devant la cour d'appel de Paris. L'homme y a été décrit comme étant le bras droit de Nemmouche, ce qu'il conteste. Selon des éléments de l'enquête, Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer sont restés en contact après leur détention, y compris durant les semaines précédant l'attentat. Le 9 avril 2014, Mehdi Nemmouche aurait téléphoné de Bruxelles à son complice. A la suite de cet appel, ce dernier se serait rendu à Bruxelles et y serait resté du 10 au 12 avril. Il aurait gardé la plus grande discrétion au sujet de ce déplacement. Deux semaines plus tard, c'est Mehdi Nemmouche qui se serait rendu à Marseille du 24 au 29 avril. Son téléphone portable aurait été repéré par une antenne gsm à proximité de la résidence de Nacer Bendrer. Interpellé le 9 décembre dernier à Ceyreste, à une trentaine de kilomètres à l'est de Marseille, Nacer Bendrer était en possession d'armes dont deux pistolets automatiques, un fusil de chasse, un chargeur, des munitions et un fusil mitrailleur de type kalachnikov. Par ailleurs, la police fédérale a diffusé, en janvier dernier, un avis de recherche concernant un troisième homme qui avait été filmé à Bruxelles, près de la Gare du Nord, en compagnie de Mehdi Nemmouche, quelques jours après l'attaque au Musée juif.

Nos partenaires