Le premier évènement de l'"Israëli Apartheid Week" annulé à la VUB après des pressions de l'ambassadeur israélien

02/03/15 à 22:24 - Mise à jour à 03/03/15 à 12:01

Source: Belga

L'événement "Israëli Apartheid Week", qui devait commencer lundi soir à la Vrije Universiteit Brussel (VUB), a été annulé. Comme le souligne le magazine des étudiants de la VUB, "De Moeial", Lucas Catherine, principal orateur de la soirée d'inauguration, a refusé de se présenter après que l'université a demandé de modifier le contenu du programme.

Le premier évènement de l'"Israëli Apartheid Week" annulé à la VUB après des pressions de l'ambassadeur israélien

© Belga

La sollicitation auprès du recteur de la VUB, Paul De Knop, émanait tant de l'ambassadeur israélien que de la Ligue belge contre l'Antisémitisme (LBCA), explique le magazine des étudiants de la VUB, "De Moeial".

L'"Israëli Apartheid Week" est une initiative qui est organisée simultanément dans plusieurs pays, y compris en Israël. L'événement veut attirer l'attention sur ce que veut dire "la politique israélienne d'apartheid à l'égard des Palestiniens" et appelle au "Boycott, désinvestissement et sanctions" à l'encontre de ce pays. En Belgique, le Comac, le mouvement des jeunes du PTB, organisait notamment l'événement. "Notre programme était connu depuis longtemps déjà, mais ce n'est qu'après la tenue de contacts entre l'ambassadeur et le recteur, que ce dernier a commencé à formuler des réclamations", a indiqué Olivier Goessens de Comac. L'université a demandé aux étudiants un débat plus ouvert, dans lequel davantage de points de vue différents seraient pris en compte. C'est principalement la discussion Skype avec l'activiste palestinienne Khalida Jarrar qui dérange les Israéliens. Celle-ci fait partie du Front populaire de Libération de la Palestine (PFLP), qui est repris sur la liste des organisations terroristes des Etats-Unis et de l'Union européenne. Selon Joël Rubinfeld de la LBCA, il est irresponsable, dans le climat actuel de l'antisémitisme et de la menace terroriste de proposer une plate-forme à quelqu'un qui fait partie d'une organisation terroriste. "Khalida Jarrar a été élue député parlementaire et est représentante palestinienne pour le Conseil de l'Europe. Et 32 parlementaires européens plaident pour que le PFLP soit retiré de la liste des organisations terroristes", a réagi Olivier Goessens. Entre-temps, une pétition en ligne a été entamée "contre la censure de l'Israëli Apartheid Week à la VUB". Le recteur a invité les étudiants organisateurs pour une entrevue mardi à 10h30.

Si le premier événement de l'"Israëli Apartheid Week" a été annulé, le reste de la semaine se poursuit comme c'était prévu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires