Le plan grand froid tourne à plein régime

01/02/12 à 13:56 - Mise à jour à 13:56

Source: Le Vif

A Bruxelles et en Wallonie, les services d'accueil aux personnes fragilisées sont en état d'alerte maximum en cette période de froid intense. En Wallonie, le plan grand froid est entré en vigueur le 1er novembre dernier et cessera ses effets le 31 mars de cette année. Un budget de 405.000 euros a été dégagé.

Le plan grand froid tourne à plein régime

© Belga

Sept relais sociaux sont pleinement actifs sur le territoire wallon. En termes de places, 274 places sont disponibles aujourd'hui sur l'ensemble du territoire wallon (abris de nuit, lits d'urgence dans les maisons d'accueil, dispositif d'urgence sociale), soit 102 places à Liège, 80 à Charleroi, 20 à Namur, 28 à Mons, 16 à La Louvière et 28 à Verviers, précise mercredi un communiqué du ministère wallon de la Santé et de l'Action sociale. Au cabinet d'Eliane Tillieux, on ne dispose pas encore de chiffres tout à fait précis mais on estimait mercredi en milieu de journée que les abris de nuit ont probablement affichés complet.

Six casernes (Beauvechain, Jambes, Tournai, Marche-en-Famenne, Liège et Stockem) seront à disposition, ce qui représente 177 lits supplémentaires obtenus grâce à la coopération avec la Défense.

Au niveau wallon, chaque personne en détresse sociale qui souhaite une aide doit pouvoir la trouver, estime Eliane Tillieux. Le cahier des charges 2011-2012 présente cinq objectifs généraux: assurer une coordination efficace du plan grand froid au départ des relais sociaux, assurer une prise en charge accrue des personnes défavorisées, optimaliser l'accueil des bénéficiaires en assurant un accueil continu tout au long de la journée, permettre à toute personne dans le besoin de bénéficier des commodités de base, et informer de l'existence d'un tel dispositif hivernal.

A Bruxelles, le Samu Social a lancé à la mi-novembre son plan hivernal pour les sans-abri. Il s'achèvera le 31 mars prochain. Les 546 places d'accueil disponibles à Bruxelles étaient toutes occupées la nuit dernière. Vingt-deux personnes sans-abri sont montées mardi soir dans le bus les emmenant passer la nuit à la caserne de Beauvechain. Soixante places d'accueil étaient prévues. Une trentaine de sans-abri ayant téléphoné trop tard ont donc dû passer la nuit dans le froid.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires