Le Parti populaire dénonce des conditions de scrutin antidémocratiques

11/05/10 à 12:43 - Mise à jour à 12:43

Source: Le Vif

Le Parti populaire, qui présentait ses têtes de liste mardi à la presse, a dénoncé "les conditions antidémocratiques" dans lesquelles il doit, à l'instar d'autres petits partis, récolter les signatures nécessaires au dépôt des listes.

Le Parti populaire dénonce des conditions de scrutin antidémocratiques

© Belga

Le document de récolte des signatures n'a été disponible que vendredi après-midi sur le site du ministère de l'Intérieur, ce qui ne laisse, avant la présentation des candidats exigée pour jeudi ou vendredi, qu'à peine deux jours et demi ouvrables pour récolter les signatures, a dénoncé le co-président du PP, Mischaël Modrikamen, faisant valoir que beaucoup d'administrations étaient fermées ces lundi, jeudi et vendredi.

Il dénonce aussi le refus des partis dits traditionnels d'apporter leur parrainage aux petites listes, y voyant la crainte de l'émergence du PP. "Seul Ecolo a accepté d'apporter une signature pour autant qu'une autre signature d'un autre parti soit disponible", a commenté M. Modrikamen.

Ce dernier tirera la liste du PP dans la circonscription de Bruxelles-Hal-Vilvorde. A Liège, la liste à la Chambre est tirée par l'avocat Philippe Chansay-Wilmotte. Jean Zarzecki, ancien président des Francs Borains, fera de même dans le Hainaut.

L'autre co-président du PP Rudy Aernoudt tirera la liste du Sénat, que pousse le fondateur du "Comité de vigilance citoyen" Olivier Baum.

Le PP espère encore présenter des listes à peu près complètes dans toutes les circonscriptions. Pour se faire, il lance un appel pour récolter les signatures nécessaires sur son site Internet.

Le Vif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires