Le parquet demandera la levée d'immunité parlementaire de Jean-Charles Luperto

06/02/15 à 19:15 - Mise à jour à 19:15

Source: Belga

Le ministère public a l'intention de demander la levée de l'immunité parlementaire du député-bourgmestre Jean-Charles Luperto, a annoncé vendredi le procureur du Roi de Namur, Vincent Macq, lors d'un point presse au palais de justice de Namur.

Le parquet demandera la levée d'immunité parlementaire de Jean-Charles Luperto

Jean-Charles Luperto © BELGA

Cette levée d'immunité parlementaire, si elle est acceptée par les parlements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, mènerait le bourgmestre de Sambreville, ancien président du parlement de la Fédération, à comparaître devant une juridiction d'instruction pour la suite de la procédure judiciaire.

Jean-Charles Luperto est soupçonné d'outrage public aux moeurs en présence de mineurs sur l'aire d'autoroute de Spy (Namur), des accusations qu'il réfute.

"Les débats pourraient avoir lieu dans le courant du mois d'avril devant les commissions des poursuites des parlements concernés. La demande sera faite par le procureur général et je l'appuierai", a ajouté le procureur.

L'homme politique de 41 ans, présumé innocent, refuse toujours de se soumettre à une expertise psychologique. "Elle aurait été intéressante mais il la conteste. On ne peut pas imposer à quelqu'un une expertise psychologique ou psychiatrique", a commenté le procureur.

La demande de levée de l'immunité parlementaire est traitée à huis clos dans la commission des poursuites des parlements puis, toujours à huis clos, soumise à la séance plénière.

M. Luperto avait déjà fait l'objet d'une telle procédure après avoir été inculpé en 2007 à la suite d'une mauvaise blague par téléphone à l'encontre du bourgmestre de Jemeppe-sur-Sambre, Joseph Daussogne. Son immunité parlementaire avait été levée, mais Jean-Charles Luperto avait obtenu le non-lieu, la plainte ayant été finalement retirée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires