Le Mrax révoque un président "menteur et manipulateur"

29/01/12 à 13:31 - Mise à jour à 13:31

Source: Le Vif

Le conseil d'administration du Mrax a décidé de révoquer son président, Placide Kalisa, accusé de "mensonges et manipulation", et affirme son soutien envers son directeur, Radouane Bouhlal.

Le Mrax révoque un président "menteur et manipulateur"

Le conseil d'administration du Mrax révoque son président, Placide Kalisa, pour "mensonges et manipulation", et soutient son directeur Radouane Bouhlal, a-t-on appris dimanche à la mi-journée, à l'occasion d'une conférence de presse donnée par le Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie.

Le conseil d'administration du Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie dit avoir adopté à l'unanimité, vendredi soir, cette décision.

A l'unanimité, le CA a élu, d'ici la prochaine assemblée générale, l'actuel trésorier, Tommy Bui, à la charge de président faisant fonction, et l'actuel administrateur, Abobakre Bouhjar, à la charge de trésorier faisant fonction, a indiqué dimanche Tommy Bui.

Par ailleurs, le CA a marqué sa confiance au directeur Radouane Bouhlal et voté sa confirmation dans sa fonction.

D'après le CA du Mrax, les accusations de Kalisa contre Bouhlal sont "totalement fausses"

D'après le conseil, les attaques répétées envers le directeur visent en réalité la ligne politique antiraciste du Mrax, "à savoir celle d'un mouvement indépendant, populaire, pluraliste et porté avant tout par les premiers concernés, à savoir les victimes de discriminations racistes".

L'ex-président du Mrax, Placide Kalisa, qui avait annoncé sa démission pour le 15 février, reprochait à Radouane Bouhlal d'avoir utilisé sa signature électronique pour mettre fin au contrat d'un collaborateur, et d'avoir emmené et utilisé à des fins privées, au Maroc, la carte de banque du Mrax.

"Ces allégations sont totalement fausses", a indiqué dimanche Tommy Bui. Radouane Bouhlal a par ailleurs décidé d'introduire une plainte au pénal pour calomnie et diffamation à l'encontre de Placide Kalisa. Le CA du Mrax a décidé de soutenir cette démarche en justice.

Mrax : Kalisa claque la porte lors d'une réunion du CA sous haute tension

Le Mrax avait réuni son conseil d'administration vendredi, une réunion sous haute tension au cours de laquelle Placide Kalisa, président démissionnaire du Mouvement, avait choisi, après une demi-heure de discussion houleuse, de quitter la table en dénonçant "un simulacre de débat".

Le président sortant avait mis plusieurs points à l'ordre du jour, dont la gestion administrative, financière et des ressources humaines de l'asbl, mais un administrateur a présenté un autre ordre du jour. "On a clairement voulu escamoter les vraies questions et ne pas débattre honnêtement sur le fond", a déploré Placide Kalisa.

Le CA donne cependant une autre version des faits : "M. Kalisa a sciemment menti lorsqu'il a déclaré à la presse qu'il a quitté le conseil d'administration car ce dernier aurait refusé de traiter de tous les points litigieux. Le CA a délibéré sur l'ensemble des sujets litigieux dont ceux souhaités par Placide Kalisa." D'après Tommy Bui, Placide Kalisa a menti et lâchement refusé la confrontation avec Radouane Boulhal.

La prochaine assemblée générale du Mrax, lors de laquelle devraient être désignés un nouveau président et un nouveau trésorier, devrait avoir lieu fin mars ou début avril, a également indiqué le nouveau président faisant fonction.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires