Le monde chrétien réclame une "plus grande justice fiscale"

13/07/15 à 12:26 - Mise à jour à 14:20

Source: Belga

Le Mouvement ouvrier chrétien (MOC), Beweging.net et leurs organisations constitutives, dont la CSC et la Mutualité chrétienne, donnent deux semaines au gouvernement fédéral pour annoncer un véritable glissement structurel de la fiscalité.

Le monde chrétien réclame une "plus grande justice fiscale"

© Belga

"Il faut donner plus d'oxygène à l'économie et à la société à travers une plus grande justice fiscale", a clamé lundi le président de Beweging.net, Patrick Develtere.

Les organisations chrétiennes exigent un glissement de la fiscalité sur le travail et les allocations de remplacement vers le capital et le patrimoine, une fiscalité plus progressive, un impôt sur la spéculation mobilière et immobilière et, plus globalement, une fiscalité plus juste.

"Nous analyserons le tax shift du gouvernement à l'aune de ces critères", a indiqué le président de la CSC Marc Leemans interrogé sur la perspective d'un nouveau mouvement social à la rentrée. Tant annoncé, le tax shift semble avoir du plomb dans l'aile alors qu'au sein du gouvernement, seuls les chrétiens-démocrates flamands font encore de cet objectif un des enjeux prioritaires de l'actuel contrôle budgétaire.

"Le gouvernement doit clarifier sa vision du tax shift. Il ne serait pas acceptable que l'ajustement accouche à nouveau de mesures visant à diminuer les dépenses de l'Etat et les moyens de la Sécurité sociale", a prévenu Christian Kunsch, le président du MOC.

En savoir plus sur:

Nos partenaires