Le gouvernement bruxellois dispose d'un projet de budget pour 2013

26/10/12 à 07:44 - Mise à jour à 07:44

Source: Le Vif

Le gouvernement bruxellois est tombé d'accord jeudi en fin de soirée sur un projet de budget pour l'année 2013 dans la Région-capitale.

Le gouvernement bruxellois dispose d'un projet de budget pour 2013

© Belga

Alors qu'il atteignait encore 300 millions d'euros il y a deux ans, le déficit budgétaire sera ramené à 131 millions d'euros, ce qui ne laisse quasi pas de marges pour lancer des initiatives nouvelles, a affirmé en substance le ministre bruxellois des Finances, Guy Vanhengel (Open VLD), interrogé à l'issue de la réunion.

L'objectif est toujours de ramener le budget régional, comme celui des autres entités, à l'équilibre d'ici 2015 en passant par un déficit limité à 75 millions d'euros en 2014.

Globalement la colonne des dépenses prévues en 2013 se situe un peu au-dessus de 3 milliards d'euros, sans faire de folies. Au-delà des politiques programmées sur plusieurs années, et déjà en cours, il n'y a pour ainsi dire pas de marge pour de nouvelles, a précisé le ministre.

Les dépenses ont été calculées en tenant compte de l'impact d'un saut d'index sur les coûts du personnel de la Région (10 millions d'euros). Les recettes telles que les droits d'enregistrement (483 millions d'euros) et la taxe de circulation (138 millions) ont été revues légèrement à la baisse, contrairement aux droits de succession. Le contribuable bruxellois ne sera pas soumis à de nouvelles taxes.

En cette période de vaches maigres, il a toutefois été décidé d'engager quelque 364 millions d'euros aux transports en commun pour permettre à la STIB d'entamer la phase de modernisation de son réseau de métro actuel en passant commande de nouvelles rames et en mettant progressivement en oeuvre l'automatisation de la ligne 1. Les montants seront liquidés progressivement au cours des prochaines années, en fonction de la réalisation des investissements et des livraisons de matériel roulant.

La Région y consacrera au maximum les lignes de crédit ouvertes à son profit par le fédéral, sachant que le réseau bruxellois est fréquenté par de nombreux navetteurs.

"Bruxelles accueille chaque jour sur son territoire à peu près l'équivalent de la population d'Anvers", a souligné le ministre Vanhengel à ce propos.

Le gouvernement Picqué qui s'est engagé à faire de l'emploi des jeunes une priorité, a par ailleurs décidé d'augmenter de 900.000 euros la dotation à Actiris pour lui permettre d'engager davantage de personnel d'accompagnement des jeunes demandeurs d'emploi.

Il maintiendra le cap dans la remise à niveau du parc de logements sociaux programmée sur plusieurs années.

Au final, les négociations entre ministres n'ont pas traîné en chemin. De multiples réunions organisées dans la discrétion entre représentants des différents cabinets ont permis de défricher le terrain dans un contexte économique global défavorable.

Selon Guy Vanhengel, l'une au l'autre réunion technique doit encore avoir lieu en début de semaine prochaine pour valider les tableaux. Le document final sera envoyé au parlement bruxellois d'ici le milieu de la semaine prochaine.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires