Le diacre de Wevelgem suspecté d'avoir tué au moins 40 patients

13/06/14 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

Source: Le Vif

Le diacre employé à l'hôpital du Sacré-Coeur de Menin entre le début des années 1980 et 2011 est suspecté d'avoir tué au moins 40 personnes, même si lui-même ne se rappelle plus du nombre exact de patients qu'il a assassinés.

Le diacre de Wevelgem suspecté d'avoir tué au moins 40 patients

© Belga

D'après le Krant van West-Vlaanderen, l'homme continue à affirmer qu'il a agi par compassion et qu'il n'a ôté la vie qu'à des patients en phase terminale. "Je délivrais des personnes âgées qui étaient loin" a déclaré le diacre arrêté il y a quinze jours pour homicide multiple.

Depuis son arrestation, l'AZ Delta de Menin, anciennement l'hôpital du Sacré-Coeur, a ouvert 105 dossiers à la demande de proches inquiets.

Selon plusieurs sources, le clerc aurait tué les patients en leur donnant une overdose de médicaments ou en les étouffant. Son avocat, Filip De Reuse, confirme qu'il aurait été "animé d'une profonde compassion". "Il réalise qu'il n'aurait pas dû agir de la sorte. À l'heure actuelle, mon client est en prison et en état de choc, et surtout inquiet des ravages qu'il a causés" ajoute-t-il.

Dans une opinion parue dans le quotidien De Morgen, Yves Desmet déplore que cette affaire soit régulièrement qualifiée d'euthanasie "car ôter la vie à un autre individu ne peut être qualifié que de meurtre. Dans ce cas-ci même de meurtre prémédité" estime-t-il. Le diacre n'aurait effectivement pas demandé l'avis de ses victimes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires