Le déroulement des cérémonies du 21 juillet

05/07/13 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

Source: Le Vif

La Chancellerie du Premier ministre a dévoilé dans un communiqué vendredi le déroulement théorique des cérémonies du 21 juillet à l'occasion de l'abdication du roi Albert II et de la prestation de serment du futur roi Philippe.

Le déroulement des cérémonies du 21 juillet

© Image Globe

Dès 9h30, place au Te Deum en la cathédrale des Saints Michel et Gudule à Bruxelles avant la cérémonie d'abdication du Roi à 11h15 au Palais Royal de Bruxelles.

Le Roi Philippe prêtera ensuite serment à 12h45 devant les Chambres réunies au Palais de la Nation. Le nouveau souverain rendra hommage à 13h45 au Soldat Inconnu, à la Colonne du Congrès. A 16h05, le Roi passera en revue les troupes civiles et militaires avant le défilé militaire et civil place des Palais, programmé à 17h.

Les nouveaux Souverains rejoindront alors les festivités populaires, dans le Parc de Bruxelles, à une heure encore à déterminer. Pour clôturer les festivités du jour de la fête nationale, un feu d'artifice sera tiré à 23h depuis le Palais des Académies.

Les heures indiquées dans le communiqué sont cependant "uniquement indicatives et données sous réserve", ajoute la Chancellerie du Premier ministre. Un horaire définitif devrait donc suivre. "Il y a encore deux ou trois problèmes à résoudre mais, faites confiance aux Belges, tout sera résolu!" a souligné le premier ministre Elio Di Rupo.

Le schéma des festivités, confirmé par le conseil des ministres restreint, est issu des "propositions de la Task Force constituée à cette occasion" et composée de représentants de la Chambre des Représentants, du Sénat, du Palais Royal, du SPF Intérieur, du SPF Affaires étrangères, de la Défense, du SPF Justice, et est présidée par la Chancellerie du Premier Ministre. Cette Task Force qui coordonne l'organisation des festivités se réunira à nouveau le 8 juillet.

Interrogé sur ce point, M. Di Rupo a précisé que traditionnellement, aucun monarque ou membre d'une famille royale étrangère n'assiste à la prestation de serment. A cette occasion, le parlement est d'ailleurs "plein comme un oeuf". La question n'est toutefois pas encore tranchée, a-t-il ajouté.

En savoir plus sur:

Nos partenaires