"Le CD&V ne s'est jamais senti aussi bien"

04/01/15 à 15:28 - Mise à jour à 15:28

Source: Belga

"En tant que CD&V, nous ne nous sommes jamais sentis aussi bien dans notre peau", a affirmé dimanche le vice-Premier ministre CD&V Kris Peeters dans Het Nieuws sur vtm. Il rejette dès lors les critiques sur la position de son parti au sein du gouvernement fédéral.

"Le CD&V ne s'est jamais senti aussi bien"

Kris Peeters © Belga

Kris Peeters dit espérer que l'année nouvelle sera celle du dialogue. "Il y a eu trop de polarisation en 2014. Il faut désormais entamer un dialogue digne de ce nom et obtenir des résultats pour les gens. Nous devons travailler sur l'accord gouvernemental et les réformes socio-économiques", a-t-il déclaré.

Le vice-Premier ministre a également balayé les critiques, émises notamment par certains membres de la N-VA et organisations, sur la position du CD&V au sein du gouvernement fédéral. Selon lui, son parti ne s'est "jamais aussi bien senti dans sa peau". "Nous avions dit dès le début que ce gouvernement devait mener des réformes socio-économiques. Et c'est ce que nous faisons", ajoute-t-il.

D'après lui, il est important que le gouvernement mène une politique que les Belges estiment juste. "Les gens acceptent de faire des efforts si ceux-ci sont équitablement partagés", déclare-t-il. Pour le CD&V, il faut donc que les citoyens aient "davantage l'impression que tout le monde participe à l'effort". "Cette impression n'est pas là pour l'instant. Il faut y remédier. Des décisions sages doivent être prises pour soutenir l'emploi et l'économie".

Le CD&V continuera dès lors à défendre l'introduction d'une taxe sur les plus-values. Un sujet qui devrait revenir sur la table des discussions lors du contrôle budgétaire en mars, rappelle Kris Peeters.

En savoir plus sur:

Nos partenaires