Lambertz : "La Belgique à quatre est une conséquence logique de la réforme de l'Etat"

14/11/11 à 22:31 - Mise à jour à 22:31

Source: Le Vif

L'avenir de la Communauté germanophone était ce lundi soir au centre du discours du ministre-président germanophone Karl-Heinz Lambertz, en prélude à la fête de la Communauté le 15 novembre.

Lambertz : "La Belgique à quatre est une conséquence logique de la réforme de l'Etat"

© BELGA

Dans son discours, donné à l'occasion d'une réception à Grüfflingen, Karl-Heinz Lambertz est revenu sur les quatre décennies d'histoire de la Communauté germanophone. "A l'époque déjà, la question existentielle était de savoir si les transformations étaient favorables ou non au développement de la Communauté germanophone", souligne Karl-Heinz Lambertz.

"Culture, sport, école, formation, emploi, santé, famille, politique d'intégration des personnes handicapées, sont des domaines dans lesquels la Communauté germanophone a oeuvré pour améliorer les conditions de vie des 76.000 citoyens de la plus petite communauté du pays", a indiqué le ministre-président. "Entre 2000 et 2012, pas moins de 2.090 projets d'infrastructures ont été réalisés en collaboration avec les neuf communes germanophones, pour un montant de 390 millions d'euros".

Karl-Heinz Lambertz a rappelé que tous les partis reconnus au parlement se sont accordés, en juin dernier, pour répéter que la Communauté germanophone est "prête, disposée et en mesure de prendre en charge les compétences qui lui seront transférées" à la suite de la réforme de l'Etat.

Karl-Heinz Lambertz a rappelé que la date du 15 novembre, également Fête du Roi, n'avait pas été choisie au hasard. "C'est une manière d'exprimer une certaine gratitude envers notre patrie, la Belgique et envers notre famille royale pour la place accordée à la minorité germanophone au sein de l'Etat Belge", a conclu le ministre-président.

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires