La Wallonie sabre dans les permis de polluer d'ArcelorMittal

16/10/13 à 07:31 - Mise à jour à 07:31

Source: Le Vif

D'après la nouvelle liste d'octroi des quotas de CO2 élaborée par le ministre wallon de l'Environnement Philippe Henry, ArcelorMittal ne devrait recevoir que 6,5 millions de tonnes de CO2. Or l'allocation initiale se montait à environ 25 millions de tonnes, écrit mercredi L'Echo.

La Wallonie sabre dans les permis de polluer d'ArcelorMittal

© Reuters

Les quotas retirés au groupe sont liés à des outils que celui-ci a décidé de fermer et qui sont déjà à l'arrêt, à savoir les deux hauts-fourneaux à Seraing, l'aciérie de Chertal (Herstal) et l'agglomération de minerai à Ougrée.

Duferco, qui a fermé les installations de Carsid à Charleroi, s'est aussi vu privé d'environ 15 millions de tonnes de droits de polluer.

Au total, la Région va allouer plus de 120 millions de tonnes de CO2 à 313 entreprises sur la période 2012-2020, en accord avec les recommandations de la Commission européenne.

Les sidérurgistes, avec en tête ArcelorMittal, ne sont plus les gros bénéficiaires des quotas de CO2 gratuits en Wallonie. Ils sont désormais devancés par les cimentiers, qui occupent les premières marches du podium: CBR (13,34 millions de tonnes de CO2), CCB Italcementi Cimenterie (9,4 millions de tonnes) et Holcim (8,4 millions).

Pour la Région wallonne, les quotas gratuits représentent, au cours actuel du quota (environ 5 euros), un coût d'environ 602 millions d'euros. La nouvelle liste, inscrite dans un avant-projet d'arrêté, sera soumise au gouvernement wallon jeudi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires