La société civile belge s'unit contre les traités transatlantiques

04/05/15 à 15:34 - Mise à jour à 15:34

Source: Belga

Une large coalition d'organisations de la société civile belge ont uni leurs forces pour protester contre l'accord de libre-échange qui est en cours de préparation entre l'Union européenne et les Etats-Unis.

La société civile belge s'unit contre les traités transatlantiques

© Belga - JOHN MACDOUGALL

Les traités transatlantiques font peser de trop nombreux risques pour les droits des travailleurs, les soins de santé et la protection des consommateurs et de l'environnement, selon ces organisations. Elles ont appelé lundi à la suspension des négociations, lors d'une conférence de presse commune.

La coalition, formée par des syndicats, mutualités, organisations de défense des consommateurs, ONG de défense de l'environnement et de solidarité internationale, a présenté trois principales revendications dans une déclaration commune. Les organisations estiment tout d'abord que les négociations du partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP) ne peuvent continuer sur base du mandat actuel.

Elles ne pourraient reprendre que sur base d'un tout autre mandat, comme notamment la garantie qu'il n'y aura pas d'harmonisation des réglementations qui risque d'affaiblir les normes européennes et de freiner le progrès social. La coalition exige ensuite "un processus profondément démocratique", avec un vrai débat public en Belgique.

"Les domaines de nos vies qui seraient impactés par ces traités sont trop vastes, et les impacts possibles trop dramatiques, pour se contenter d'échanges superficiels et généralistes", peut-on lire dans la déclaration. "Un travail démocratique sérieux nécessite des concertations régulières avec les parlements et la société civile, sur bases de textes de négociations précis partagés dans un calendrier adéquat et des études d'impacts précises de chaque mesure."

Les organisations demandent également un "premier geste politique clair": le refus de l'accord de libre-échange négocié avec la Canada (CETA). Cet autre traité transatlantique est considéré par la coalition comme "une menace inacceptable pour nos droits et notre démocratie". Le traité pourrait être présenté aux gouvernements pour signature puis au parlement européen pour ratification d'ici la fin de l'année 2015.

L'accord de libre-échange avec les Etats-Unis "est soutenu" par la Belgique, est-il stipulé dans l'accord de gouvernement Michel. Le gouvernement exige toutefois un "processus transparent" et la protection d'"un certain nombre d'intérêts sociaux et culturels importants, ainsi que de la sécurité alimentaire."

Nos partenaires