La première moitié de l'été 2012 a rimé avec humidité

15/07/12 à 17:16 - Mise à jour à 17:16

Source: Le Vif

Cela n'aura pas échappé à ceux qui sont restés au pays ces dernières semaines: la première moitié de l'été météorologique, qui court du 1er juin au 31 août, fut plus humide, froide et sombre que la normale.

La première moitié de l'été 2012 a rimé avec humidité

© Thinkstock

À Uccle, on a ainsi relevé jusque ce dimanche midi quelque 212 litres de précipitations estivales. C'est à peu de choses près la quantité mesurée durant un été "normal" (225 litres). Les différentes régions du pays n'ont toutefois toutes été arrosées de la même manière, relève le météorologue Eddy De Mey. Le soleil n'a jusqu'à présent brillé que 212 heures seulement, contre 465 pour tout un été. C'est presque la moitié, mais les journées à venir seront de plus en plus courtes. En clair, il sera difficile de rattraper d'ici fin août la durée normale d'ensoleillement.

Grâce à des températures nocturnes relativement douces depuis le début du mois de juin, le mercure, qui affiche pour l'heure une moyenne de 16 degrés, est assez proche des normes saisonnières de 16,7°C. Ce qui trahit des températures diurnes particulièrement fraîches pour la saison. Une véritable météo estivale n'est malheureusement pas pour tout de suite. On ne devrait en effet pas beaucoup voir l'astre solaire ces lundi et mardi. Le ciel sera toujours dominé par les nuages, et ponctué de quelques averses. Le reste de la semaine devrait être à l'avenant. Quant au week-end prochain, le tableau reste encore incertain. Les modélisations météorologiques ne disent en effet pas toutes la même chose. Une chose semble certaine: ça ne pourra pas être pire que ce qu'on a vécu jusqu'ici...

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires