La police fédérale en renfort pour l'arrivée de Michelle Martin à Malonne

20/08/12 à 18:08 - Mise à jour à 18:08

Source: Le Vif

Un accord de principe a été trouvé entre la Ville de Namur et le ministère de l'Intérieur afin que la police fédérale vienne renforcer la police locale de Namur pour l'arrivée de Michelle Martin au couvent des Clarisses de Malonne, en cas de libération sous conditions effective de l'ex-femme de Marc Dutroux.

La police fédérale en renfort pour l'arrivée de Michelle Martin à Malonne

© Image Globe

"Nous avons eu des contacts téléphoniques préalables avec la ministre Milquet. Il y aura bien un renfort de la part de la police fédérale, comme cela a déjà été le cas pour les premières manifestations à Malonne. Maintenant, il reste à en régler les modalités d'octroi: quand, combien, etc.", a indiqué lundi après-midi le bourgmestre de Namur, Maxime Prévot.

Vendredi, le bourgmestre a rencontré les soeurs Clarisses, accompagné du procureur du Roi, de représentants de la Maison de Justice, de la police fédérale et de la police locale.

"Nous leur avons expliqué qu'elles avaient un rôle à jouer pour éviter que quelqu'un ne s'infiltre dans le couvent. Car, au moment où l'émotion sera à son comble, il y aura des risques pour leur sécurité et celle de Michelle Martin", a ajouté Maxime Prévot (cdH).

Les messes du dimanche, qui mobilisaient jusqu'à présent des policiers en civil, auront désormais lieu à huis clos. Les soeurs Clarisses seront également plus sélectives dans l'accueil de personnes dans le cadre de retraites spirituelles.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires